Le RN lance un emprunt auprès des Français et espère récolter 25 millions d'euros pour ses prochaines campagnes

Le siège du Rassemblement National (ex-Front National) à Nanterre. 
Le siège du Rassemblement National (ex-Front National) à Nanterre.  (ALEXIS SCIARD / IP3 PRESS/MAXPPP)

Le parti de Marine Le Pen, en difficulté financière, veut emprunter 25 millions d'euros auprès des français pour financer ses campagnes électorales jusqu'aux législatives de 2022.

Afin de remédier à sa mauvaise santé financière, le Rassemblement national (RN, ex-Front National) va lancer "un emprunt national auprès des Français au taux d'intérêt de 5%", a annoncé mercredi 12 février sur Europe 1 Marine Le Pen, la présidente du RN. Une information confirmée auprès de franceinfo par le trésorier du parti.

Ce taux de 5% s'explique par le fait que la loi de 2017 sur la moralisation de la vie publique oblige à fixer, pour les prêts politiques un taux supérieur à 3.8%. En effet, si le taux est trop bas, cela peut être considéré comme un don déguisé.

Cet emprunt national ne servira pas à rembourser le prêt russe de 9,14 millions d'euros contracté en 2014 mais il sera utilisé pour financer toutes les campagnes électorales après les municipales, indique à franceinfo le parti de Marine Le Pen. En effet, le RN a besoin au total de 25 millions d'euros : 5 millions pour les élections départementales, 5 pour les régionales, 9 pour la présidentielle, et 6 millions d’euros pour les élections législatives.

Vous êtes à nouveau en ligne