Le Rassemblement national, en difficulté financière, lance une campagne de dons

franceinfo

Marine Le Pen a annoncé le lancement d'une nouvelle campagne d'emprunt. Le parti est sommé par la Russie de rembourser un prêt de plus de neuf millions d'euros.

Un emprunt national patriote, selon Marine Le Pen. Patriote pour signifier l'injustice démocratique dont le Rassemblement national se dit victime. Le parti est exsangue, alors à l'approche des élections municipales, sa patronne lance une nouvelle campagne de dons auprès des sympathisants. Le RN n'a aucun accès au réseau bancaire traditionnel. Et sa dette est conséquente : 20 millions d'euros, dont neuf contracté auprès d'une banque russe et quatre auprès de Cotelec, le microparti de Jean-Marie Le Pen.

"Pas un sou" pour les municipales

Enfin, la dotation de l'État au parti est amputé. Elle est passée de 5,2 millions d'euros à 900 000 euros en raison de ponctions de sommes dues au microparti de l'ancien dirigeant frontiste. Des rumeurs de banqueroute sont balayées d'un revers de main par la présidente du RN, mais les difficultés sont manifestes. "Pour les municipales, nous n'avons pas un sou à leur prêter", avoue le trésorier du RN, Wallerand de Saint-Just. Le parti devra peut-être licencier. Marine Le Pen se servira politiquement du sort financier qui lui est réservé pour se dire discriminée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne