Le Front national doit-il exclure Jean-Marie Le Pen ?

Marine Le Pen durcit le ton contre son père et s'oppose à sa candidature comme tête de liste pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Le clan Le Pen se déchire. Dans un communiqué publié mercredi 8 avril, Marine Le Pen dit vouloir s'opposer à la candidature de son père comme tête de liste aux élections régionales en Paca, en décembre prochain.

Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN, a de nouveau provoqué un tollé dans une interview accordée au journal d'extrême droite Rivarol. Dans cet entretien, il se dit "trahi par les siens", attaque le Premier ministre Manuel Valls, "l'immigré", et réhabilite le maréchal Pétain. Il réitère ses propos sur les chambres à gaz, "détail de l'histoire", comme il l'avait déjà fait au micro de BFMTV et RMC le 2 avril. 

Au Front national, les réactions se sont multipliées mercredi matin. Marine Le Pen a annoncé la réunion d'un bureau exécutif pour "protéger au mieux les intérêts politiques du Front national", quitte, peut-être, à mettre définitivement à l'écart son père. "Le FN ne veut pas être pris en otage de ses grossières provocations", confie-t-elle au Monde.

Sur Twitter, Florian Philippot, vice-président du FN, affirme que "la rupture est totale et définitive" et que "des décisions seront prises rapidement". Louis Aliot, autre vice-président du parti, indique que "les désaccords politiques" avec Jean-Marie Le Pen sont "désormais irréconciliables". Gilbert Collard, député du Rassemblement bleu Marine, estime pour sa part que "les ponts sont rompus" avec le cofondateur du FN. 

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Le Front national doit-il exclure Jean-Marie Le Pen ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne