Le Front national de la jeunesse a fait disparaître un personnage noir d'un visuel

Capture d\'écran de l\'émission \"Quotidien\", sur TMC, le 23 octobre 2017.
Capture d'écran de l'émission "Quotidien", sur TMC, le 23 octobre 2017. (QUOTIDIEN / TMC)

L'année dernière, le président du Front national de la jeunesse a demandé au graphiste du mouvement d'effacer un jeune homme de couleur noire d'une image diffusée sur les réseaux sociaux.

Une bande d'amis – deux filles et deux garçons – en rang d'oignons, la main sur les épaules. A première vue, le visuel choisi par le Front national de la jeunesse (FNJ) en avril 2016 pour illustrer un sondage favorable à Marine Le Pen n'a rien d'extraordinaire. Sauf que cette image a été retouchée. Plus de dix-huit mois après les faits, l'émission "Quotidien" de TMC révèle, lundi 23 octobre, preuves à l'appui, que le jeune homme noir qui figurait sur le dessin a été volontairement gommé par les responsables du FNJ.

Une discussion privée sur Facebook

L'affaire remonte au 7 avril 2016. En pleine campagne présidentielle, le Front national de la jeunesse relaie sur les réseaux sociaux un sondage publié dans Le Figaro. "45% des jeunes choisissent Marine Le Pen ! L'espoir de la jeunesse, c'est Marine !", se réjouit le FNJ sur les réseaux sociaux.

L'image choisie pour illustrer ce sondage est issue d'une banque d'images, comme le montre l'enquête de "Quotidien". Un dessin sur lequel figure un jeune homme de couleur noire.

Capture d\'écran du magazine \"Quotidien\" de TMC, le 23 octobre 2017.
Capture d'écran du magazine "Quotidien" de TMC, le 23 octobre 2017. (QUOTIDIEN / TMC)

Les journalistes du magazine de Yann Barthès ont pu consulter sur Facebook des échanges privés, attribués à des membres du FNJ, montrant que le graphiste avait dans un premier temps décidé de conserver l'image originale. L'un des membres du groupe laisse alors ce commentaire : "Je remonte ça à Gaëtan; mais je crois pas qu'il faut garder le Noir."

"Retire le Noir"

"Ah bon ? Je trouvais que ça faisait cohésion nationale, ce serait dommage de l'enlever ! Mais après, si Gaëtan demande de l'enlever, on se soumet au chef", réagit le graphiste, toujours selon "Quotidien". Le "Gaëtan" auquel il est fait référence n'est autre que le président du FNJ, Gaëtan Dussausaye. Dix-sept minutes plus tard, apparaît dans la conversation ce nouveau message : "Vu avec Gaëtan : retire le Noir."

Joint par franceinfo, Gaëtan Dussausaye "refuse de répondre sur ce sujet", tout en assumant implicitement cette décision. "Si on le met [le personnage noir], on nous tombe dessus en disant que c'est fait exprès, et si on l'enlève, voilà ce qui arrive", lâche-t-il avant de couper court à la conversation.

Vous êtes à nouveau en ligne