"Je refuserai de servir la diplomatie du FN", avertit un ambassadeur français

Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon, à Tokyo, le 8 janvier 2015.
Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon, à Tokyo, le 8 janvier 2015. (TORU HANAI / REUTERS / X90040)

Dans une tribune publiée, mardi, sur le site du journal "Le Monde", l'ambassadeur de France au Japon explique qu'il quittera ses fonctions si Marine Le Pen arrive au pouvoir.

Quand un ambassadeur dit tout ce qu'il pense du Front national. Thierry Dana, en poste au Japon, a publié, mardi 7 mars, une longue tribune sur le site du Monde pour expliquer qu'il refusera "de servir la diplomatie du FN", en cas de victoire de Marine Le Pen à la présidentielle en mai prochain. 

Si les éléments de la tragédie française qui se mettent en place devaient conduire à son élection, je me placerais en réserve de toute fonction diplomatique.Thierry Danadans une tribune au Monde

Marine Le Pen, écrit-il, "a sifflé la fin de la récréation démocratique", "juges, fonctionnaires, journalistes, il faudra filer doux". 

Le diplomate de 61 ans, en poste au Japon depuis juin 2014, explique qu'il ne pourrait pas "défendre loyalement" les positions du Front national. Il conclut en s'adressant directement à la candidate FN : "vous n’aurez pas besoin de me sanctionner pour vous avoir mal servi, car je refuserai simplement de vous servir".

Même position pour l'ambassadeur britannique en France

Thierry Dana n'est pas le seul à se tenir à distance du Front National. L'ambassadeur britannique basé à Paris refuse, lui aussi, de parler au parti d'extrême-droite. "C'est notre politique, c'est le cas depuis plusieurs années, nous avons pour principe de ne pas avoir de contact", se justifiait Ed Llewellyn, dans les colonnes du journal Le Figaro, en janvier dernier.

Vous êtes à nouveau en ligne