Histoire secrète : crise au Front national

FRANCE 2

Les équipes de France 2 font découvrir les coulisses du Front national. Démissions, critiques de la ligne de Marine Le Pen, menace de départ de Florian Philippot qui lance sa propre association... Va-t-on vers une éventuelle scission du Front national ?

Dimanche 7 mai, 20 heures, Marine Le Pen espérait au moins 40% des voix. Le Front national est comme abasourdi. Dans le parti, pas question de toucher à la cheffe. Alors, le coupable est tout désigné : Florian Philippot. Au cœur des critiques, la question de la sortie de l'euro. Florian Philippot a déjà menacé de quitter le parti si cette promesse était abandonnée. Or, même Marine Le Pen commence à faire marche arrière. "L'euro a considérablement inquiété les Français, nous allons devoir en tenir compte", expliquait-elle récemment. Plusieurs élus, comme Gilbert Collard, prennent sa suite et s'engouffrent dans la brèche. Du côté de Florian Philippot, on se défend : "Ce n'est pas la question de l'euro qui nous a fait perdre. Le problème c'est la marque Front national."

L'avenir du FN tranché en 2018

Un autre intime ajoute : "Dès que l'on prononce le mot FN, les gens voient Jean-Marie Le Pen et pensent que l'on va virer tous les étrangers." Autre ennemie de Florian Philippot en interne : Marion Maréchal-Le Pen. La députée du Vaucluse annonce son retrait de la politique pour des raisons personnelles. Mais selon un de ses proches, le problème est aussi politique. La ligne, le nom du parti, sa recomposition, tout cela sera tranché en 2018, lors d'un congrès. Et Florian Philippot le sait, son avenir au sein du FN est en jeu. Selon un de ses proches, ce dernier pense que s'il ne gagne pas dans sa circonscription, il sera dans une situation difficile pour le congrès. Mais personne ne sait encore si Marine Le Pen lâchera son protégé. Les deux figures du Front national n'ont pas encore dit leur dernier mot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne