Européennes : "Une voix patriote pour madame Le Pen c'est une demi-voix pour monsieur Macron", affirme Nicolas Dupont-Aignan

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Le président de Debout la France a expliqué, lundi sur franceinfo, avoir proposé à Marine Le Pen de s'allier lors des élections européennes, mais la présidente du Rassemblement national a refusé.

Alors que La République en marche et le Rassemblement national font la course en tête dans les sondages, Nicolas Dupont-Aignan estime, lundi 15 avril, que le "duo" Emmanuel Macron et Marine Le Pen "n'est pas bon pour la France". Pour le président de Debout la France, ils "veulent enfermer les Français à cette élection européenne dans un duo terrible, pour rééditer 2017 en 2022".

C'est une élection à un tour. Il y a le choix et je veux offrir un choix.

Nicolas Dupont-Aignan

à franceinfo

Pour Nicolas Dupont-Aignan, "une voix patriote pour madame Le Pen c'est une demi-voix pour monsieur Macron". Le président de Debout la France "pense qu'aux élections européennes à un tour, on a le droit de penser différemment, d'avoir des alliés différents, d'avoir le choix".

Pas de projets avec Marine Le Pen

Nicolas Dupont-Aignan assure que son parti "a proposé à Marine Le Pen de faire projet commun, mais elle a refusé". Il explique avoir "un projet différents, [avoir] des alliés en Europe différents : 23 pays qui ne veulent pas, d'ailleurs, de madame Le Pen et de ses députés".

Lui siègera "avec le groupe ECR", le groupe Conservateurs et réformistes européens. Le but est de promouvoir l'idée "d'une Europe forte, par des projets à 3-4 pays, à géométrie variable, plutôt qu’une Europe obèse qui n’a pas réussi depuis 20 ans à relever les défis du 21e siècle".

Vous êtes à nouveau en ligne