Emmanuel Macron : "le cauchemar continue" pour Sébastien Chenu (RN)

FRANCE 2

Emmanuel Macron a proposé durant son discours 20% de proportionnelle à l'Assemblée nationale. Une mesure qui ne convient pas au député du Rassemblement National Sébastien Chenu,  qui évoque de simples "ajustements".

"Le cauchemar continue avec Emmanuel Macron." Les mots du député Rassemblement National Sébastien Chenu sont forts et témoignent du degré de mécontentement du parti sur les annonces du chef de l’État, jeudi 25 avril. En cause, la privatisation des Aéroports de Paris ou encore la réforme des retraites obligeant selon lui "les Français à travailler plus". "Il ne change pas de cap, au contraire il continue et accélère", ajoute l'élu de l'Ain.

Des réformes attendues mais non proposées 

Sébastien Chenu souhaitait avec son parti une grande réforme sur une proportionnelle intégrale, mais aussi sur les fraudes sociales et fiscales qui "coûtent si cher aux français", ou sur les solidarités territoriales et la nécessité de mettre à contribution des métropoles "gavées d'argent public par solidarité pour des communes qui voient leur service public disparaitre"Le député appelle les électeurs les plus réfractaires à la politique de l’exécutif à se manifester lors des élections européennes les 25 et 26 mai 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne