Jean-Marie Le Pen renvoyé en correctionnelle pour provocation à la haine raciale pour ses propos sur la "fournée"

Jean-Marie Le Pen, le 21 janvier 2017.
Jean-Marie Le Pen, le 21 janvier 2017. (PASCAL GUYOT / AFP)

L'ancien président du Front national est renvoyé en correctionnelle après avoir déclaré en 2014 : "Ecoutez, on fera une fournée la prochaine fois !", après l'évocation du nom de Patrick Bruel.

Jean-Marie Le Pen est renvoyé en correctionnelle pour provocation à la haine raciale, pour des propos tenus en 2014, a appris franceinfo de source judiciaire mardi 18 juillet. Jean-Marie Le Pen s'en était pris dans une vidéo diffusée sur le site internet du Front national aux artistes engagés contre ce parti, comme Guy Bedos et Madonna. Alors qu'on lui avançait le nom de Patrick Bruel, de confession juive, il avait ajouté : "Écoutez, on fera une fournée la prochaine fois !".

"Stupide politiquement et consternant"

Cette phrase avait suscité des critiques virulentes au sein même du FN, Marine Le Pen estimant qu'il s'agissait d'une "faute politique" et Louis Aliot, un des vice-présidents du parti d'extrême droite, qualifiant le choix de ce terme de "stupide politiquement et consternant".

Jean-Marie Le Pen, qui conteste toute connotation antisémite dans ces propos, a été mis en examen en février dernier pour provocation à la haine. 

Vous êtes à nouveau en ligne