DIRECT. Marine Le Pen propose aux militants du FN de rebaptiser le parti "Rassemblement national"

Ce direct est terminé.

Lors de son discours de clôture du congrès, qui se tenait à Lille les 10 et 11 mars, la présidente du FN,  fraîchement réélue, a proposé un nouveau nom aux militants.

"Je vous proposerai donc que le Front national devienne le Rassemblement national." Voilà le nouveau nom que va proposer Marine Le Pen aux militants du Front national dans quelques semaines. La présidente du FN, qui a été réélue dimanche 11 mars, s'est exprimée lors du congrès du parti à Lille. 

"Ce nom doit être un cri de ralliement". Expliquant avoir "beaucoup réfléchi et beaucoup consulté", Marine Le Pen a expliqué que le nouveau nom du parti devait présenter plusieurs qualités et porter notamment "un message politique" et "exprimer notre volonté de rassemblement". "Ce nom doit être un cri de ralliement, un appel à nous rejoindre", a-t-elle assuré. 

De nouveaux statuts adoptés. Sans surprise, les militants ont voté de nouveaux statuts qui suppriment la fonction de président d'honneur, occupée depuis 2011 par le cofondateur du parti Jean-Marie Le Pen, a annoncé Jean-François Jalkh, vice-président du FN. 

79,9% contre Jean-Marie Le Pen. Les quelque 1 500 militants présents à Lille ont approuvé ces statuts à 79,7% des voix exprimées (20,2% contre). Jean-Marie Le Pen, qui a présidé la formation frontiste pendant trente-neuf ans, de 1972 à 2011, avait déjà été exclu du parti en 2015 par la présidente du FN, Marine Le Pen, en raisons de propos polémiques répétés sur la Shoah.

Nouveaux noms pour les instances. Les militants ont aussi validé dans leur vote de nouvelles appellations pour les instances du parti, qui dataient de 1972 et s'inspiraient de celles du PCF de l'époque. Le bureau politique est rebaptisé bureau national, et le comité central, conseil national. Un conseil national des élus locaux est aussi créé.

Vous êtes à nouveau en ligne