Assistants FN au Parlement européen

Une perquisition a lieu le 20 février 2017 au siège du Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine), a annoncé le parti dans un communiqué. Cette perquisition s'inscrit dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de salaires indûment versés à des assistants parlementaires d'élus du FN au Parlement européen. Une information judiciaire a été ouverte le 15 décembre 2016 pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé.

D'après le rapport de l'Office européen de lutte antifraude (Olaf), Marine Le Pen a ainsi admis avoir salarié fictivement son garde du corps Thierry Légier, employé comme assistant parlementaire d'octobre à décembre 2011, mais la patronne du FN a par la suite démenti avoir tenu de tels propos. C'est "un mensonge éhonté", dénonce-t-elle : "Je n'ai jamais reconnu quoi que ce soit devant des enquêteurs, d'ailleurs que je n'ai jamais vus."

plus
Marine Le Pen, au Parlement européen, à Strasbourg, le 11 mars 2015.

Assistants du FN : les investigations qui inquiètent le parti de Marine Le Pen

Marine Le Pen, lors d\'une session de questions au gouvernement, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 5 novembre 2019.

La masse salariale plombe les finances du Rassemblement national

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, invitée de franceinfo le 5 novembre 2019.

Quotas pour l'immigration économique : "C'est un enfumage généralisé", estime Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen lors d\'une session du Parlement européen à Strabsourg, le 15 janvier 2019.

RN : le point sur l'affaire des emplois présumés fictifs au parlement européen

Jean-Marie Le Pen le 16 avril 2019 au Parlemen européen à Strasbourg.

Emplois présumés fictifs au Parlement européen : mis en examen, Jean-Marie Le Pen dénonce des "poursuites tout à fait inacceptables"

Jean-Marie Le Pen dans sa maison à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 10 janvier 2019. 

Emplois présumés fictifs du Rassemblement national : Jean-Marie Le Pen mis en examen

Nicolas Bay, le 26 juin 2019.

Assistants parlementaires du FN : "Il y a peut-être eu une période de flottement, mais pas d'infraction", estime Nicolas Bay

Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national et député européen, invité de franceinfo le 19 juin 2019

Municipales 2020 : "On a vocation à parler à un électorat de droite laissé orphelin", explique Jordan Bardella

Marine Le Pen au Parlement européen à Bruxelles en Belgique, le 13 juin 2019. 

Affaire des assistants parlementaires : "Le Monde" publie des échanges accablants pour le Rassemblement national

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen lors d\'un meeting en vue des élections européennes, le 21 mai 2019 à Villeblevin (Yonne).

Assistants parlementaires du FN : la justice européenne confirme que Marine Le Pen devra rembourser 300 000 euros

 Lydia Guirous, porte-parole des Républicains, le 17 mai 2019 sur franceinfo.

Européennes : "Le Rassemblement national est l'idiot utile de La République en marche" selon la porte-parole des Républicains Lydia Guirous

Benoît Hamon, fondateur du mouvement \"Génération-s\", le 3 avril 2019.

VIDEO. Selon Benoît Hamon, Pascal Canfin se présente aux élections européennes sur la liste LREM "pour être député, pas pour lutter contre le dérèglement climatique"

Jean-Marie Le Pen lors d\'une session du Parlement européen à Strabsourg, le 15 janvier 2019.

Assistants parlementaires du FN : le Parlement européen lève l'immunité de Jean-Marie Le Pen

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, lors d\'un vote au Parlement européen, à Strasbourg, le 22 novembre 2016. 

Assistants parlementaires du FN : la justice de l'UE rejette un recours de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, lors d\'un vote au Parlement européen, à Strasbourg, le 22 novembre 2016. 

Soupçons de financement illégal d'assistants du FN : la Cour de cassation rejette les recours pour annuler la procédure

Assistants parlementaires du FN : les juges aggravent la mise en examen de Marine Le Pen, désormais poursuivie pour "détournement de fonds publics"

Marine Le Pen, lors de la Fête du drapeau, le 23 septembre 2018, à Mantes-la-Ville.

Rassemblement national : Marine Le Pen souhaite finalement se pourvoir en cassation, une "question de principe"

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen le 23 septembre 2018 à Mantes-la-Ville, dans les Yvelines.

Rassemblement national : vers un pourvoi en cassation ?

Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône, le 26 septembre 2018 sur franceinfo.

Le RN "pourrait aller mieux s'il ne subissait pas les agissements de juges qui mènent une action politique", déplore Stéphane Ravier

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, le 16 septembre 2018 à Fréjus (Var).

Politique : la rentrée est compliquée pour le Rassemblement national

Le siège du Rassemblement national à Nanterre dans les Hauts-de-Seine.

Saisie financière réduite pour le Rassemblement national

Le siège du Rassemblement national à Nanterre dans les Hauts-de-Seine.

Rassemblement national : le parti sauvé financièrement ?

Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national, le 23 juillet 2018, à l\'Assemblée nationale.

Réduction de la saisie d'aides publiques du RN : c'est "un désaveu incroyable pour les deux juges d'instruction"

Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national

Expertise psychiatrique de Marine Le Pen : "Ces mesures sont d'abord humiliantes", s'indigne Sébastien Chenu

Le membre du bureau exécutif du RN et maire de Fréjus (Var), David Rachline, le 26 avril 2017, à Paris.

Les problématiques financières du Rassemblement national "n'impactent pas les électeurs", assure David Rachline

Marine Le Pen à l\'Assemblée nationale, le 5 juin 2018. 

Emplois fictifs au Parlement européen : Marine Le Pen de nouveau convoquée par les juges

Marine Le Pen, lors d\'un meeting, le 15 avril 2017, à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Rassemblement national : un tiers des permanences départementales ont fermé par manque d'argent

Des membres du Parlement européen à Strasbourg, le 13 juin 2018. 

Assistants d'eurodéputés FN : première mise en examen pour complicité de détournement de fonds

Le député européen Rassemblement national Nicolas Bay, invité de franceinfo lundi 13 août.

Affaire des assistants d'eurodéputés FN : "Ce ne sont pas les juges qui vont décider de qui sera candidat aux européennes"

Florian Philippot, invité de franceinfo le 9 août 2018.

Affaires Benalla et Kohler : "On a une bande de mercenaires au pouvoir qui sont là pour servir une classe"

1234

Vous êtes à nouveau en ligne