VIDEO. Le député communiste Alain Bocquet pose sa dernière question au gouvernement avant de faire ses adieux

Voir la vidéo
LCP / FRANCE 3

Député du Nord depuis 1978, le maire de Saint-Amand-les-Eaux va passer la main.

"Monsieur le président [de l'Assemblée nationale], Mesdames, Messieurs les ministres, chers collègues, c'est ma dernière question au gouvernement." Alain Bocquet, député communiste du Nord, a fait ses adieux à l'hémicycle, mardi 14 février, "après trente-neuf années et neuf législatures".

Député sans interruption depuis 1978, le maire communiste de Saint-Amand-les-Eaux, 70 ans, va passer la main à Fabien Roussel, rappelle La Voix du Nord. "Je n'en continuerai pas moins mon combat de toujours pour l'émancipation et la dignité humaine", a lancé Alain Bocquet sous les applaudissements.

Une bataille contre l'évasion fiscale

Sa dernière bataille dans l'hémicycle a été celle d'une COP de la finance mondiale pour "l'harmonisation et la justice fiscales", sur le modèle de la conférence mondiale sur le climat. Les députés ont adopté une proposition de résolution en ce sens, qui n'a pas de valeur contraignante, dans le cadre d'une "niche" réservée à des textes du groupe Front de gauche.

Alain Bocquet, auteur du livre Sans domicile fisc avec son frère et sénateur Eric Bocquet, a défendu une "démarche constructive pour mettre cette question au niveau requis". L'évasion fiscale représente chaque année 1 000 milliards d'euros de manque à gagner pour les Etats au niveau de l'Europe, et 60 à 80 milliards d'euros pour la France.

Vous êtes à nouveau en ligne