VIDEO. "Réparation, restitution" scandent des Haïtiens en colère à l'arrivée de Hollande à Port-au-Prince

FRANCE 2 et FRANCE 3

Des dizaines de manifestants brandissant des pancartes "Hollande, l'argent oui, la morale non" ont accueilli le président français au commencement de sa visite officielle.

François Hollande était très attendu en Haïti, mardi 12 mai, après sa déclaration en Guadeloupe dimanche, sur la "dette morale" de la France vis-à-vis du pays, contractée au moment de l'indépendance. Prenant au mot le président français, en visite officielle, des dizaines de manifestants, brandissant des pancartes "Hollande, l'argent oui, la morale non", se sont réunis à Port-au-Prince.

>> Suivez notre direct sur le voyage de François Hollande à Port-au-Prince

Les protestataires, scandant des slogans comme "réparation, restitution" et portant l'effigie de Toussaint Louverture, héros de l'indépendance haïtienne, se sont placés aux abords de la place du Champ-de-Mars, où le président français et son homologue haïtien, Michel Martelly, devaient prononcer leurs discours.

Au XIXe siècle, Haïti, première république noire de l'histoire, a dû, pour obtenir son indépendance, payer des indemnités aux anciens colons français pour compenser leur perte de revenus. Une somme estimée aujourd'hui à 17 milliards d'euros que beaucoup d'Haïtiens voudraient récupérer. La déclaration de François Hollande parlant, quelques jours plus tôt, de dette a donné un regain de vigueur à cette revendication.

Vous êtes à nouveau en ligne