Réformes, croissance, évasion fiscale : l'interview de François Hollande à "L'Echo Républicain" en cinq déclarations

Le président François Hollande assiste à un forum économique à Amman (Jordanie), le 19 avril 2016.
Le président François Hollande assiste à un forum économique à Amman (Jordanie), le 19 avril 2016. (JACQUES WITT / AFP)

Le président de la République a accordé une interview exclusive au quotidien régional mercredi 20 mai. Il garde le cap annoncé précédemment dans l'émission "Dialogues citoyens" sur France 2. 

François Hollande tient le cap. En tout cas, tel est le message que le chef de l'Etat a fait passer à L'Echo républicain. Mercredi 20 avril, le président de la République a accordé une interview exclusive au quotidien régional, où il affirme sa volonté de "réformer jusqu'au bout" de son mandat. Voici ses principales déclarations :

"Je dois tenir mon cap"

"Ma responsabilité, estime François Hollande, c’est de renforcer la confiance des Français dans notre modèle social et dans notre capacité à le moderniser et à le protéger. Il poursuit, "En tant que président de la République, quelles que soient les difficultés, je dois tenir mon cap. Montrer que l'on tient bon, que l’on avance, que l'on ne cède pas sur ce qui est l’essentiel de notre pacte républicain, tout en dialoguant et en apaisant."

"La croissance est repartie"

Comme il l'a revendiqué dans l'émission Dialogues Citoyens sur France 2, le chef de l'Etat persiste et signe : selon lui, la France va mieux. Il détaille : "Economiquement, la croissance est repartie. L'investissement est dynamique, les déclarations d'embauche progressent, le bâtiment connaît une expansion depuis le début de l'année. Parallèlement, les déficits reculent et les prélèvements obligatoires diminuent."

"Je vais réformer jusqu'au bout de mon mandat"

Pour le président, il est donc important de poursuivre dans la même direction : "Les résultats viendront d’autant plus vite si nous avons cette lucidité à la fois sur ce qui s'améliore et sur ce qui reste à faire. Je vais réformer jusqu'au bout de mon mandat."

Prochaine réforme : la loi contre l'évasion fiscale 

Interrogé sur les prochaines réformes, François Hollande énumère : "La loi sur la transparence pour lutter davantage contre la fraude et l’évasion fiscale. La loi Égalité-Citoyenneté pour améliorer la vie de nos quartiers, de nos écoles mais aussi pour promouvoir toutes les formes d’engagement, service civique, réserve citoyenne. Nous allons aussi renforcer la formation des jeunes et des adultes."

Traité transatlantique : la France pourrait dire "non"

Le président aborde aussi la question très controversée du traité transatlantique. Il martèle : "S’agissant de la négociation commerciale entre l'Europe et les États-Unis. Je le dis clairement : si des principes essentiels pour notre agriculture, notre culture ou encore la réciprocité en termes d'accès aux marchés publics étaient mis en cause, la France dirait non."

Vous êtes à nouveau en ligne