Présidentielle 2017 : les doutes des militants du Parti socialiste

France 3

Les militants du Parti socialiste sont déboussolés. À moins de six semaines du premier tour de l'élection présidentielle, beaucoup ne savent pas encore pour qui ils vont voter entre Hamon, Macron, voire même Mélenchon.  

À Metz (Moselle), à moins de six semaines du premier tour de la présidentielle, les doutes de la gauche s'affichent en vitrine. Ces militants socialistes parcourent tous les jours les rues de la ville pour tenter de remobiliser leur électorat. Mais dans ce quartier populaire, Benoît Hamon n'a pas encore conquis. Électeurs de François Hollande en 2012, ils sont aujourd'hui déçus et indécis. Cette habitante hésite entre Emmanuel Macron et Benoît Hamon, qu'elle juge trop effacé.

Les citoyens dans l'indécision

Abstention, tentation Macron ou même Mélenchon, la concurrence est rude pour Benoît Hamon. "La plupart du temps les citoyens ont déterminé et identifié les candidats, mais sont dans l'indécision", explique Nathalie De Oliveira, candidate PS à la 3e circonscription de Moselle. Dans la rue face à leurs électeurs, les militants tentent de défendre leur candidat, mais même entre eux, Benoît Hamon ne fait pas l'unanimité. Le candidat a tenté de recentrer son programme pour ne pas perdre une partie de son électorat, mais il lui reste peu de temps pour convaincre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne