Policiers : la mobilisation est toujours de mise

FRANCE 3

La colère des policiers ne faiblit pas. Hier, dimanche 23 octobre, ils étaient encore nombreux à manifester dans plusieurs villes de France et devraient être reçus par François Hollande ce mercredi 26 octobre

À Marseille, Lille, Perpignan ou Évry, certains policiers ont continué de manifester leur colère pendant le week-end. Cela fait maintenant une semaine que le mouvement de grogne spontanée dure. Une situation inédite qui a poussé Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale, à avancer plusieurs propositions dans le Journal du Dimanche comme la mise en place d'un armement plus sophistiqué ou le renforcement de la protection des policiers et de leurs véhicules.

Semaine cruciale pour les policiers

Le patron des policiers refuse cependant tout assouplissement de la règle de la légitime défense, pourtant réclamé par la grande majorité des policiers mécontents. Pour exiger une plus grande fermeté en matière de sanction pénale, ces derniers appellent à se rassembler en silence mardi 25 octobre devant les tribunaux. Mercredi 26, les organisations syndicales doivent, elles, rencontrer François Hollande à l'Elysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne