Le jour d'après, Hollande en président invisible, en visite à Abou Dhabi

François Hollande se rend vendredi et samedi à Abou Dhabi, pour une réunion internationale sur la protection du patrimoine. Son programme est à huis clos ce vendredi.
François Hollande se rend vendredi et samedi à Abou Dhabi, pour une réunion internationale sur la protection du patrimoine. Son programme est à huis clos ce vendredi. (POOL NEW / REUTERS / X80003)

François Hollande est attendu vendredi à Abou Dhabi pour une réunion culturelle internationale. Son programme se déroulant à huis-clos, le président français va échapper aux questions de la presse, au lendemain de son renoncement. 

François Hollande est en visite à Abou Dhabi, vendredi 2 et samedi 3 décembre, pour une conférence internationale sur la protection du patrimoine culturel en péril. Le programme du jour, dans la discrétion du huis clos, est cousu main pour le président qui a renoncé, jeudi, à se présenter à la présidentielle de 2017. 

>> Suivez en direct les réactions au lendemain de l'annonce de François Hollande

Loin de la France, des micros et des caméras

Abou Dhabi, la destination de François Hollande, se prête à l'ambiance assez irréelle du moment, avec ses immenses et luxueux palaces, ses avenues gigantesques mais vides, ses pelouses et ses parterres fleuris soigneusement irrigués à quelques mètres du désert, ses îles artificielles gagnées sur le Golfe Persique. Ici, tout n’est qu’ordre, luxe, calme et surtout étrangeté.

L'atmosphère singulière cadre avec l’ambiance qui règne au sein de la délégation française. Les attachés de presse réfléchissent sur le programme des prochaines semaines. Les journalistes se demandent un peu ce qu’ils font là, alors que l’actualité est à Paris. Le président a renoncé. Qui va désormais s’intéresser à lui ? Le ressenti de fin de règne, déjà sensible depuis plusieurs mois, s'est accentué depuis le choix du président, qui ne dira rien de plus aujourd'hui à la presse. François Hollande sera invisible à Abou Dhabi. Tout le programme se déroule à huis clos, y compris la fête nationale, organisée sans la population, derrière un grand mur, à l’abri des regards.

Un agenda recentré sur les activités régaliennes

François Hollande vient au chevet du patrimoine en péril, pour participer à une conférence internationale sur la protection des œuvres d’art menacées. L’art et la guerre, la lutte militaire contre le groupe Etat islamique et la préservation du patrimoine mondial, c'est un seul et même combat, selon l’Elysée, et même le combat de ce quinquennat. 

Sur le plan culturel, la réunion d'Abou Dhabi vise à créer un fonds de sauvegarde, doté de 100 millions de dollars, dont 30 millions versés par la France. Il est aussi question d'un réseau international de refuges, où seraient mis à l’abri les trésors menacés par les talibans, Al-Qaïda ou le groupe Etat islamique.

François Hollande doit aussi visiter, samedi, une base militaire d’où décollent les Rafale qui bombardent les positions jihadistes en Syrie et en Irak. Le chef de l’Etat français va aussi tenter de vendre des avions de combat tricolores aux Emirats arabes unis. L'agenda du chef de l'Etat français correspond à ce qu'il a annoncé jeudi, le recentrage sur ses activités régaliennes.