François Hollande veut remuscler la filière française du nucléaire

France 2

Lors d’un déplacement à Madrid, mercredi 4 mars, le chef de l’Etat, François Hollande, a invité EDF et Areva à se rapprocher.

"Il y aura une nouvelle stratégie industrielle ", a assuré, mercredi 4 mars au soir, le président de la République. François Hollande a profité d’un déplacement à Madrid, lors d’un sommet sur la dépendance énergétique, pour aborder le sujet d'un potentiel rapprochement entre EDF et Areva, évoqué plus tôt dans la journée. 

"Donner un avenir à une filière d'excellence française"

Cette intervention fait suite à l’annonce, mercredi, du groupe Areva, d’une perte colossale de 4,8 milliards d’euros. Perte qui pourrait avoir des conséquences sur l’emploi des 45 000 salariés du groupe, dont deux tiers se trouvent en France. Le chef de l’Etat a d’ailleurs rappelé que le nucléaire en France représentait "2 500 entreprises, 220 000 salariés ". "Donc tout sera fait pour que justement, à travers cette coopération (…), nous puissions donner un avenir à une filière d’excellence française. "

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne