François Hollande tente d'éteindre le feu dans les banlieues

France 3

Selon le dernier chiffre publié par le ministère de l'Intérieur, 245 interpellations ont eu lieu dans les banlieues depuis le début des manifestations de soutiens à Théo. François Hollande s'est rendu à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ce mardi 14 février.

François Hollande en Seine-Saint-Denis, le ministre de l'Intérieur dans le Val-d'Oise, les deux hommes étaient sur le terrain ce mardi 14 février. Objectif : apaiser les banlieues. Plusieurs fois interpellé sur l'affaire Théo, le président de la République s'est défendu : "Il faut avoir confiance en la justice et c'est ce que Théo lui-même a dit", a déclaré le chef de l'État.

Un gouvernement qui prône le respect et la fermeté

Un contexte tendu en marge de sa rencontre avec des jeunes sur le thème de l'emploi. Le président de la République a lancé un appel au calme lors d'une allocution :"Il n'y a pas de vie en commun s'il n'y a pas de respect". Il a poursuivi en assurant que "le respect, c'est celui qui est dû à ces jeunes lorsqu'ils sont contrôlés et eux-mêmes confrontés à des situations de violence". Le gouvernement s'est également montré ferme. En déplacement aux côtés des policiers à Sarcelles dans le Val-d'Oise, Bruno Leroux a martelé qu'il fallait "mettre un terme à tout cela", en évoquant les pillages et les violences des dernières manifestations. Les habitants, eux, dénoncent des violences policières trop fréquentes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne