Dialogues citoyens : François Hollande passe un grand oral face aux Français

FRANCE 3

Renouer le fil avec ses concitoyens, tel était l'objectif de François Hollande pour cette émission où le chef de l'Etat a dialogué avec quatre Français.

L'exercice était très périlleux. Pour l'une de ses dernières grandes interviews à l'occasion de l'émission "Dialogues citoyens", François Hollande a été accueilli par les sifflets de quelques jeunes du mouvement Nuit debout au musée de l'Homme. A peine installé, le chef de l'Etat assume quatre ans de pouvoir et assure que la France se redresse. "Oui ça va mieux, il y a plus de croissance, il y a moins de déficit, il y a plus de compétitivité, c'est-à-dire de capacité pour produire, il y a plus de marge pour les entreprises et de pouvoir d'achat pour les salariés", affirme François Hollande.

2017 : Hollande annoncera sa candidature en fin d'année

Le chef de l'État est ensuite confronté tour à tour aux questions de quatre Français. Devant une mère de famille qui a perdu son fils parti faire le jihad en Syrie, François Hollande est revenu sur l'échec de la réforme constitutionnelle. Autre confrontation, cette fois-ci avec un conducteur d'autocar. Ancien électeur de gauche qui vote aujourd'hui pour le Front national, il demande des comptes sur la politique migratoire à Calais. Et lorsqu'il estime que la France est malade, François Hollande répond : "Il faut faire attention à ne pas prendre un médecin qui peut tuer le malade ou à un moment lui faire perdre conscience. C'est très important de ne pas aller vers le remède qui est pire que le mal". Enfin, au terme de ces discussions, François Hollande a annoncé qu'il dirait à la fin de l'année s’il est candidat à la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne