François Hollande présente ses excuses aux magistrats

FRANCE 3

C'est un fait exceptionnel, les regrets de François Hollande. Dans une lettre adressée au Conseil national de la magistrature ce vendredi 14 octobre, le chef de l'État "regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats". 

L'onde de choc n'en finit pas. Le chef de l'État dit regretter profondément la blessure ressentie par les magistrats suite à ses propos. Des regrets exprimés dans une lettre envoyée à midi ce vendredi 14 octobre au Conseil supérieur de la magistrature. Depuis hier, jeudi 13 octobre, c'est l'incompréhension chez les proches du président. Jean-Pierre Mignard, avocat et ami de François Hollande, ne digère pas que le président ait parlé de la "lâcheté" de la magistrature. 

Campagne d'explication pour le chef de l'État

Dans le dernier carré des fidèles du chef de l'État, c'est la stupéfaction. Claude Bartolone fait part de ses doutes dans le journal La Provence quant à l'envie même de François Hollande d'être candidat. En pleine tourmente, le chef de l'État est contraint de se lancer dans une campagne d'explication pour tenter d'éteindre l'incendie provoqué par ses propos.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne