François Hollande évoque le respect des droits de l'Homme en Égypte

France 3

Son objectif est d'évoquer la lutte contre le terrorisme, mais le chef de l'État a imposé un autre thème dans son discours du 17 avril : les droits de l'Homme.

Dans un pays dirigé d'une main de fer, la question des droits de l'Homme devait être abordée avec discrétion. Mais elle a finalement été au cœur de la première journée de François Hollande en Égypte. Le président de la République a insisté auprès de son homologue égyptien : la lutte contre le terrorisme doit se faire dans le respect des droits. "Les droits de l'Homme ne sont pas une contrainte. Les droits de l'Homme c'est aussi une façon de lutter contre le terrorisme", a-t-il expliqué.  Le sourire du président al-Sissi se crispe. Le régime en place depuis 2013 est souvent accusé de torture et de répression contre la société civile.

Des contrats signés ce lundi

La réponse ne se fait pas attendre. "La région dans laquelle nous vivons est une région très perturbée, Monsieur le Président. L'Europe elle est au sommet du progrès et de la civilisation, mais les normes européennes ne peuvent prévaloir dans notre région, notamment en Égypte, compte tenu de la situation."
La visite est aussi l'occasion de signer ce lundi une vingtaine de contrats. Mardi, François Hollande poursuivra son voyage en Jordanie, la dernière étape de sa tournée au Moyen-Orient.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne