François Hollande assure avoir écrit son dernier livre "du début jusqu'à la fin"

François Hollande lors d\'une dédicace de son livre à Tulle le 14 avril 2018.
François Hollande lors d'une dédicace de son livre à Tulle le 14 avril 2018. (GEORGES GOBET / AFP)

L'ancien président de la République a affirmé, vendredi, lors d'un déplacement en Chine, avoir intégralement écrit son livre "Les Leçons du pouvoir", publié en avril chez Stock.

François Hollande a assuré vendredi 25 mai avoir écrit seul son livre Les Leçons du pouvoir (éd. Stock, avril 2018). L'ancien président de la République dément ainsi les affirmations de Challenges. Selon l'hebdomadaire, "François Hollande partagera ses droits d'auteur avec Laurent Joffrin", le directeur de la publication de Libération puisque celui-ci aurait participé à l'écriture du livre.

"C'est toujours la même rumeur"

"Ce livre a été écrit par moi du début jusqu'à la fin", a déclaré l'ancien chef de l'État depuis Pékin, où il a rencontré le président chinois Xi Jinping. "C'est toujours la même rumeur qui a été éteinte par les intéressés et par la maison d'édition", a précisé François Hollande à propos du courriel envoyé par erreur par Laurent Joffrin à l'Élysée l'été dernier et contenant l'introduction du livre, amendé par ses soins.

Le "CheckNews" de Libération est lui aussi revenu, jeudi 24 mai, sur cette anecdote. Contactée par le quotidien, la journaliste de Challenge, Airy Routier, "concède que c'est une rumeur et se défend de l'avoir affirmé dans sa brève : 'Je n'ai jamais écrit cela. J'ai appelé Joffrin pour confirmer. Il m'a dit que ce n'était pas le cas.'." En avril dernier déjà, Laurent Joffrin avait indiqué aux journalistes du "CheckNews" ne pas avoir écrit le livre de A à Z, mais avoir simplement "amendé l'introduction du livre", assurant que "toutes ses corrections n'ont pas été conservées."

Succès en librairie

Avec déjà trois réimpressions, le livre Les Leçons du pouvoir est un véritable succès en librairie. Dans ces 407 pages, François Hollande revient sur son mandat de président de la République et sur Emmanuel Macron, dont l'aventure en politique est vécue comme une trahison. "J'ai toujours admis la compétition en politique. Mais je pense qu'elle doit se livrer au grand jour et s'assumer franchement. Convenons que ce ne fut pas le cas", écrit-il, avant de rappeler que c'est lui qui a repéré Emmanuel Macron.