"Hollande n'a pas su mettre en scène son quinquennat vis-à-vis des Français, ça se voit jusque dans son retrait"

François Hollande, le 1er décembre 2016 à l\'Elysee.
François Hollande, le 1er décembre 2016 à l'Elysee. (LIONEL BONAVENTURE / POOL)

François Hollande a prononcé jeudi 1er décembre un discours de renoncement, salué par de nombreux commentateurs. Pour le communicant Philippe Moreau-Chevrolet, le discours est "à l'image de la communication du quinquennat". 

Le discours de renoncement de François Hollande a été le dernier exemple d'un président qui n'a pas su mettre en scène son quinquennat et créer de lien avec les Français, selon Philippe Moreau-Chevrolet, conseil en communication. Le président de l'agence MCBG Conseil a estimé vendredi 2 décembre sur franceinfo que l'allocution du chef de l'État deviendra sans doute "la plus populaire" de ses prises de parole, même si le cadre était visiblement "assez improvisé."

franceinfo : Beaucoup de commentateurs estiment qu'il s'agissait peut-être jeudi du meilleur discours de François Hollande depuis qu'il est chef de l'État, partagez-vous ce sentiment ?

Phillipe Moreau-Chevrolet : Ce qui est tragique, c'est que c'est le discours le plus populaire de François Hollande. Les Français attendaient qu'ils disent ça, ils vont certainement le créditer pour ça, ça va améliorer, sans doute, sa popularité. Il y avait un axe très net dans l'opinion qui était le "ni Hollande, ni Sarkozy", à des taux de plus de 80% de rejet. Sarkozy étant éliminé, il était logique que Hollande suive. C'est une fable politique.

Comment évaluer l'allocution télévisée en elle-même ? On a senti que c'était un moment difficile pour François Hollande...

La prestation en elle-même est difficile à juger. Il était visiblement très ému, le cadre était visiblement assez improvisé, il n'y avait pas de vraie réflexion sur la manière de mettre en scène ce retrait.

Il n'a donc pas cherché à soigner sa sortie ?

C'est à l'image de la communication du quinquennat. François Hollande est quelqu'un qui n'a pas su créer de lien avec les Français car il ne manie pas le symbole, il ne sait pas communiquer en tant que président, car il ne sait pas incarner cette fonction. Il n'a pas su mettre en scène son quinquennat vis-à-vis des Français et ça se voit jusque dans son retrait.