DIRECT. Visite historique à Cuba : regardez le discours de François Hollande à La Havane

Le président français François Hollande arrive à l\'Aéroport de La Havane, le 10 mai 2015. Il est le premier président français à se rendre à Cuba depuis l\'annonce surprise en décembre d\'un rapprochement entre Washington et La Havane.
Le président français François Hollande arrive à l'Aéroport de La Havane, le 10 mai 2015. Il est le premier président français à se rendre à Cuba depuis l'annonce surprise en décembre d'un rapprochement entre Washington et La Havane. (ADALBERTO ROQUE/AFP )

Le président de la République est le premier chef d'Etat français à se rendre sur l'île depuis la révolution de 1959. Le pays aspire désormais à l'ouverture économique.

"J'arrive ici à Cuba avec beaucoup d'émotion, car c'est la première fois qu'un président de la République français vient à Cuba. C'est aussi un symbole d'être le premier chef d'Etat occidental à participer à l'ouverture de Cuba et l'accompagner dans cette mutation", a lancé François Hollande, dès son arrivée, dimanche 10 mai, à la Havane.

Premier président français à visiter l’île depuis la révolution de 1959, François Hollande a marqué sa volonté d'accompagner Cuba sur le chemin de l'ouverture, symbolisé par le rapprochement historique avec les Etats-Unis, en décembre.

Outre l'inauguration, lundi, de l'Alliance française, François Hollande rencontre des étudiants cubains à l'université de la Havane, et participe à un forum économique aux côtés de son homologue Raul Castro. La présidence cubaine donnera également un dîner officiel, et le chef de l'Etat français pourrait ajouter à son programme chargé, une courte visite à Fidel Castro.

A ceux qui lui reprochent de ne pas avoir prévu de rencontres avec la société civile durant ce voyage, François Hollande a souhaité se montrer déterminé. "Je parlerai des droits de l'homme car chaque fois qu'il y a des prisonniers politiques, chaque fois qu'il y a des manquements à la liberté, la France ne reste pas bouche cousue", a-t-il assuré.

23h55 : "J'avais devant moi un homme qui a fait l'histoire. Il y a forcément débat sur ce qui a pu être sa place, ses responsabilités, mais venant à Cuba je voulais rencontrer Fidel Castro."

Le président de la République s'est justifié sur les raisons de son entretien surprise d'une heure avec l'ex-président cubain Fidel Castro. Agé de 88 ans et diminué par la maladie, le leader cubain "a beaucoup parlé", a assuré François Hollande, expliquant qu'ils avaient évoqué ensemble la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris à la fin de l'année.

22h31 : La rencontre entre Fidel Castro et François Hollande vient de se terminer, elle aura duré une heure. Il débriefe actuellement la rencontre, raconte la journaliste de Libération sur place.

21h58 : Et signe que cette rencontre avec Fidel Castro, annoncée à la dernière minute par l'Elysée, était inattendue : les diplomates français présents sur place l'apprennent de la bouche des journalistes, raconte l'envoyée de Libération sur place.

21h39 : François Hollande, qui rencontre en ce moment même le leader cubain Fidel Castro, a affirmé, plus tôt dans la journée en clôture d'un forum économique, que la France était prête à "accompagner" Cuba dans l'évolution de son modèle économique, plaidant pour un assouplissement des règles pour faciliter les échanges et l'implantation d'entreprises françaises dans l'île.

21h02 : La visite de François Hollande a manifestement donné des idées outre-atlantique. La Maison Blanche a annoncé, ce soir, qu'une visite d'Obama à Cuba l'année prochaine n'était "pas exclue".

20h56 : La rencontre entre les deux hommes était incertaine, alors que le président de la République doit aussi s'entretenir avec son homologue Raul Castro dans la soirée.

20h59 : François Hollande va être reçu par Fidel Castro, à 21 heures, heure française, annonce l'Elysée.

20h11 : En visite à Cuba, François Hollande a donné un discours à l'université de La Havane, plus tôt dans la journée. Le président de la République a plaidé pour la levée de l'embargo économique américain qui, selon lui, "a tant nui" au développement de l'île. Ce soir, il rencontrera le président cubain Raul Castro.

(FRANCE 3)

19h37 : Une journaliste de Libération raconte sur Twitter les coulisses du voyage officiel de François Hollande à Cuba. Ambiance mojitos de bon matin, avec un président entouré de personnes âgées mais aussi de touristes français.

17h54 : Venu à Cuba pour défendre les intérêts français et européens, François Hollande a plaidé pour la levée de l'embargo économique américain, qui selon lui "a tant nui" au développement de l'île communiste. Mais il n'a pas prononcé le mot, souligne une journaliste de Libération sur place.

16h41 : @anonyme : Détrompez-vous. François Hollande doit rencontrer ce soir son homologue Raul Castro, qui a succédé à son frère Fidel dès 2006. La présidence cubaine donnera également un dîner officiel dans la soirée.

L'Elysée a par ailleurs dit sa "disponibilité" pour un entretien avec le père de la révolution cubaine, mais celui-ci n'a pas été confirmé par La Havane.

16h41 : Hollande à Cuba, oui ! Mais où sont les Castro ?Quel camouflet.C'est nul !

16h31 : François Hollande annonce le développement de "la coopération universitaire et scientifique" entre la France et Cuba.

Le président de la République propose, entre autres, de doubler le nombre de bourses pour les étudiants cubains en France, qui ne concerne que 150 élèves à ce jour.

16h28 : "Ma présence ici vient aussi confirmer la volonté de la France de vouloir multiplier les échanges."

Premier chef d'Etat occidental à se rendre à Cuba depuis l'annonce du dégel entre l'île et les Etats-Unis, François Hollande effectue une visite historique à La Havane pour défendre les intérêts français et européens dans un pays qui aspire à l'ouverture économique.

16h24 : "Si on peut freiner le mouvement des marchandises, on ne peut pas freiner celui des idées et de la culture."

Le chef de l'Etat rappelle le soutien de la France à Cuba au sujet de l'embargo américain qui pénalise l'île depuis 1962. Chaque année depuis 1991, Paris vote en faveur de la résolution demandant la levée de l'embargo à l'Assemblée générale de l'ONU.

16h31 : "La France a toujours soutenu les aspirations de l'Amérique latine dans la quête de sa souveraineté."

Le chef de l'Etat rappelle le voyage officiel d'un de ses lointains prédécesseurs, Charles de Gaulle, dans la région.

16h18 : "Je mesure la portée de la visite que j'effectue aujourd'hui à Cuba."

Le chef de l'Etat vient de débuter son discours à l'université de La Havane. Vous pouvez le suivre en direct et en vidéo sur notre site.


16h12 : Faire un grand "coup diplomatique", "se positionner" sur le marché cubain et (peut-être) évoquer les droits de l'homme : voici les trois objectifs poursuivis par François Hollande avec cette visite historique à La Havane. Nous les détaillons dans cet article.

16h09 : Cette visite de François Hollande à Cuba est historique. C'est la première d'un président français depuis l'indépendance de Cuba en 1898, mais aussi la première d'un chef d'Etat occidental depuis l'annonce choc du dégel entre Washington et La Havane.

16h08 : Un peu plus tôt, François Hollande a remis la légion d'honneur au chef de l'Eglise cubaine, le cardinal Jaime Ortega, qui s'est imposé ces dernières années comme interlocuteur politique du gouvernement de Raul Castro.

16h08 : François Hollande poursuit sa visite à Cuba. Il doit prononcer un discours dans quelques minutes. Vous pouvez le regarder en direct sur notre site.


Vous êtes à nouveau en ligne