A un an de la présidentielle, la popularité de François Hollande au plus bas

François Hollande dans la cour de l\'Elysée, le 13 avril 2016.
François Hollande dans la cour de l'Elysée, le 13 avril 2016. (NICOLAS MESSYASZ / SIPA)

Seuls 14% des Français se déclarent satisfaits du président de la République.

Sa prestation télévisée, jeudi 14 avril dans "Dialogues citoyens" sur France 2, n'y a rien changé. Pour le quatrième mois consécutif, la cote de popularité de François Hollande continue de plonger, et retrouve, à un point près, son plus bas niveau historique. A un an de l'élection présidentielle, seuls 14% des Français se disent satisfaits du président de la République, selon le baromètre mensuel Ifop pour le JDD, dimanche 17 avril. C'est trois points de moins qu'au mois de mars. A l'inverse, 85% des personnes interrogées se déclarent mécontentes de l'action du chef de l'Etat.

"C’est dire à quel point l’impopularité présidentielle, comme dit Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, est 'massive', et à quel point aussi le chef de l’Etat, quelle qu'ait été sa cible et bien au-delà de la forme choisie, a raté son rendez-vous avec les Français", jeudi soir à la télévision, écrit le Journal du Dimanche.

Valls atteint un nouveau record d'impopularité

Quant au Premier ministre, Manuel Valls, il atteint pour sa part un nouveau record d'impopularité. En novembre, 39% des Français lui faisaient encore confiance. Désormais, seuls 25% des sondés se disent satisfaits de son action à Matignon. C'est deux points de mois par rapport à mars 2016, et surtout 33 points de moins qu'en avril 2014, lorsque François Hollande le nommait à la tête du gouvernement en lieu et place de Jean-Marc Ayrault.

"Le Premier ministre est désormais irrésistiblement entraîné dans la même spirale descendante que le Président. Il ne parvient plus à faire entendre sa différence", écrit le JDD

*Sondage Ifop-JDD, réalisé par téléphone du 7 au 16 avril auprès d'un échantillon représentatif de 1 998 personnes âgées de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne