François Hollande favorable à une candidature de Paris aux JO de 2024

(Ferveur sur les Champs-Elysée pour le retour des Français des JO de Londres en 2012 © MAXPPP)

Le président de la République a pris position jeudi soir sur TF1 estimant que des jeux pourraient amener un moment de ferveur et la création d’emplois. La France n’a plus organisé de jeux olympiques d’été depuis 1924 et de JO d’hiver depuis 1992.

Depuis l’échec de la candidature de Lille en 2004, la France a accumulé les déconvenues. Les responsables sportifs et politiques ont été échaudés, par les derniers revers Paris 2012 et Annecy 2018. Ils se sont montrés jusqu’à présent particulièrement prudents lorsqu’il s’agissait d’évoquer une nouvelle tentative.

Un comité pour le sport français à l’international a été créé il y a deux ans et une étude d’opportunité a été lancée cette année. Quelque 250 propositions ont été élaborées sur la faisabilité. Les conclusions doivent être remises en janvier aux responsables politiques locaux et à l’Etat, après la publication par le Comité international olympique (CIO) du cahier des charges pour les villes candidates

Il n'est notamment pas question de se lancer sans connaître les règles du jeu, compte tenu de l’envolée des budgets des Jeux. Jeudi soir, François Hollande a ouvert une porte et répondu à l’enthousiasme du mouvement sportif mais il a peut-être aussi plongé dans l’embarras Anne Hidalgo maire de Paris qui n’avait pas intégré cette proposition dans son programme de campagne à cause des contraintes budgétaires et financières.

Réactions positives du mouvement sportif

"C'est un accélérateur et une excellente nouvelle ", lance Bernard Lapasset, le président du Comité français pour le sport à l'international qui pilote la candidature française. "Pour nous, c'est un point de départ fort avec une volonté du président de la République de donner un maximum pour pouvoir lancer la France dans une aventure sportibe internationale ce cette importance ", poursuit-il. 

"C'est un accélérateur et une excellente nouvelle" (Bernard Lapasset)
--'--
--'--
Reste que ces propos du président sont appréciés par le mouvement sportif français. "On est très heureux de cette prise de position qui confirme la confiance du président de la République avait témoigné envers le mouvement sportif. On n'est pas dans une décision ferme et définitive de candidater mais sa prise de position a l'immense mérite de lever l'éventuelle ambiguïté sur le soutien du gouvernement et du président ", réagit sur France Info Denis Masseglia, le président du comité olympique et sportif français

"On est très heureux de cette prise de position" (Denis Masseglia)
--'--
--'--
"Il n'est pas question de s'emballer mais c'est quand même très positif ", explique ainsi Guy Drut ancien champion olympique et membre du CIO.

"J'accueille cette déclaration avec satisfaction", détaille  Tony Estanguet. "Il considère que c'est un projet qui peut faire briller la France et mobiliser la jeunesse du pays ", poursuit le champion olympique français de canoë et également membre du CIO. 

"J'accueille cette déclaration avec satisfaction" (Tony Estanguet)
--'--
--'--
En savoir plus ►►►Chômage des seniors, impôts, otage, expo universelle... les principales annonces de Hollande