François Hollande est-il en campagne électorale ?

FRANCE 2

Le chef de l'État a pris la direction de la Chine. Sur place, Jeff Wittenberg  fait le point sur l'enjeu de ce voyage. 

À 29 jours de l'ouverture de la COP21 à Paris, François Hollande est venu jouer une carte décisive en Chine. "Il va demander au numéro 1 chinois un engagement de ce pays qui à lui seul produit 25% des gaz à effet de serre", souligne Jeff Wittenberg. S'il y parvient, cela pourrait assoir sa stature internationale. Derrière cette campagne pour le succès de la COP21, il a peut-être une autre campagne en tête.

Sur tous les fronts

François Hollande multiplie les déplacements et s'affiche sur tous les fronts. À 18 mois de l'échéance, tout cela ressemble bien à une campagne électorale. Le président de la République occupe tous les terrains. À l'international, il s'affiche en chef de guerre à l'ONU et en défenseur du climat en Islande. Autre objectif, renouer le contact avec les Français. La semaine dernière il était hué dans les banlieues. Ce n'est pas beaucoup mieux dans le monde ouvrier, à Saint-Nazaire un syndicaliste a refusé de lui serrer la main devant les caméras.
 
Pour corriger son image, l'Élysée a tenté un passage vers la Lorraine pour la rencontre chaleureuse du président avec une infirmière retraitée. François Hollande n'oublie pas qu'il a conditionné sa candidature à une amélioration sur le front du chômage. Et l'Élysée n'oublie pas les médias. Grand public ou spécialisé, François Hollande a même rencontré des enfants pour la chaîne Gulli. Aucun public n'est négligé pour tenter de redorer l'image d'un président toujours très impopulaire.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne