VIDEO. Présidentielle : face à Fillon, Dupont-Aignan dénonce "un viol du peuple" après le "non" au référendum de 2005

Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de Debout la France, le 4 avril 2017, lors du \"Grand Débat\".
Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de Debout la France, le 4 avril 2017, lors du "Grand Débat". (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

"Comment croire le Premier ministre qui a bafoué le vote des Français lors du référendum de 2005, qui a fait voter le traité de Lisbonne par le Parlement ?", a attaqué le candidat de Debout la France, lors du "Grand Débat", mardi.

Nicolas Dupont-Aignan ne pardonne pas à Nicolas Sarkozy d'avoir signé le traité de Lisbonne au début de son quinquennat, deux ans après le "non" des Français au référendum sur la Constitution européenne, le 29 mai 2005. Lors du débat entre les onze prétendants à l'Elysée, mardi 4 avril, le candidat de Debout la France s'en est vivement pris à François Fillon, chef du gouvernement à cette époque.

>> Présidentielle : regardez en direct sur franceinfo.fr "Le Grand Débat" entre les 11 candidats sur BFMTV et CNews

"Comment croire le Premier ministre qui a bafoué le vote des Français lors du référendum de 2005, qui a fait voter le traité de Lisbonne par le Parlement ?", s'est-il interrogé. "Le viol du peuple ! C'était une forfaiture", a-t-il ajouté.

Cette attaque a fait directement suite à une première passe d'armes entre les deux hommes à propos des traités européens. "Vous ne les avez pas signés parce que vous n'avez jamais eu le pouvoir pour le faire, et vous ne l'aurez pas la prochaine fois non plus, a attaqué François Fillon. - Prenez garde à ce que décideront les Français, vous ne savez pas ce qu'ils vont décider", lui a sèchement répondu Nicolas Dupont-Aignan.

Vous êtes à nouveau en ligne