Présidentielle : Dupont-Aignan s'érige en alternative à Fillon

France 3

Candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan est l'invité politique du Grand Soir 3 de ce dimanche 5 mars.

Les postures gaullistes de Fillon n'ont pas convaincu Nicolas Dupont-Aignan. "Je crois qu'on a la nausée. Toutes ces personnalités politiques ne parlent que d'elles. Le général de Gaulle parlait de la France et des Français. J'entends parler de camp, de parti. C'est la pire tambouille politicienne de la Ve République. De grâce, épargnons-nous les accents de gaullisme. Le gaullisme, ce n'est pas ça", affirme-t-il dans le Grand Soir 3 ce dimanche.

"La loi sur le casier judiciaire vierge pour se présenter à l'Élysée n'est pas encore votée. Ce n'est pas cette classe politique qui va changer les choses, ils en sont incapables", assure le candidat à la présidentielle de Debout la France.

"Je suis un recours"

"Je suis un recours. Je me battrai pour pouvoir parler des problèmes des Français et de mes solutions pour les résoudre. Je suis le maire de banlieue parisienne le mieux réélu de France, trois fois à 80%", lance le député-maire d’Yerres (Essonne).

"On me compare au FN parce que je suis patriote. Mais mon projet est plus réaliste. Je ne promets pas la retraite à 60 ans comme Marine Le Pen car je sais qu'on ne pourra pas le faire. Je ne veux pas sortir de l'UE, mais la réorienter", explique Nicolas Dupont-Aignan, qui annonce qu'il aura ses parrainages cette semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne