DIRECT. "Je n'aurais jamais dû accepter les costumes", déclare François Fillon sur le plateau de "Vous avez la parole"

François Fillon sur le plateau de France 2, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 30 janvier 2020.
François Fillon sur le plateau de France 2, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 30 janvier 2020. (MARTIN BUREAU / AFP)

L'ancien candidat de la droite et du centre, qui sera jugé dans quelques semaines dans l'affaire des emplois fictifs, sort de son silence médiatique. Une intervention qui, selon ses proches, ne signifie pas un retour en politique. 

Il l'avait promis."Le moment venu, la vérité de cette élection sera écrite", avait déclaré François Fillon au soir du premier tour de l'élection présidentielle, en 2017. Trois ans plus tard, ce jour est visiblement arrivé. Jeudi 30 janvier, l'ancien candidat de la droite et du centre prend la parole, pour la première fois depuis sa défaite, lors de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2, quelques semaines avant son procès en correctionnelle dans l'affaire des emplois fictifs dont aurait bénéficié son épouse, Penelope FillonSuivez en direct sur franceinfo la prise de parole de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy. 

Plus d'une heure d'interview. François Fillon ne sera pas confronté, lors de cette émission, à des contradicteurs politiques ou à un panel de Français. Après un rappel des faits, l'ancien candidat sera interviewé pendant 1h15 par Léa Salamé et Thomas Sotto. Il sera notamment interrogé sur les affaires, que ce soit celles qui concernent sa femme ou celle des costumes, mais aussi sur la réforme des retraites, le mouvement des "gilets jaunes", la présidence d'Emmanuel Macron et le contexte international avec la mise en oeuvre du Brexit. 

Pas un retour en politique. Cette sortie médiatique signifie-t-elle un retour en politique de l'ex-chef du gouvernement ? Absolument pas, répond son entourage à franceinfo"Il n'a pas du tout envie de revenir", assure l'un de ses plus proches, le sénateur Bruno Retailleau. Depuis trois ans, François Fillon s'est tenu à distance du monde politique. Désormais associé dans un fonds d'investissement, l'homme partage son temps libre entre son fief à Sablé-sur-Sarthe, des virées à moto avec ses amis et des voyages à l'international. 

Un procès du 24 février au 11 mars. François Fillon, son épouse Penelope Fillon et son ancien suppléant à l'Assemblée Marc Joulaud seront jugés du 24 février au 11 mars au tribunal correctionnel de Paris, dans l'affaire des emplois fictifs. François Fillon devra notamment répondre de "détournement de fonds publics" sur plusieurs périodes entre 1998 et 2013, "complicité et recel" de ce délit, "complicité et recel d'abus de biens sociaux". 

Vous êtes à nouveau en ligne