François Fillon : un retour calculé ?

France 2

Depuis l'affaire des emplois fictifs qui avait sabordé sa campagne présidentielle, François Fillon a fait son retour au micro, en Suisse, en marge d'un salon à Genève. Il n'a pas hésité à donner son avis sur son ancien parti, sur les "gilets jaunes" et sur le président Emmanuel Macron.

Qu'avait donc en tête François Fillon pour se lâcher de la sorte ? Mercredi 9 octobre, il était à Genève en Suisse, invité sur un salon dédié à la communication. La conversation a alors dérivé sur la politique française. "Ce n’est pas grand-chose cette affaire des gilets jaunes, il y a eu au maximum des manifestations 180 000 personnes dans toute la France. Je vais être un peu prétentieux, mais lorsque j'étais ministre des Affaires sociales, j'ai fais une réforme des retraites, j'ai mis 2,5 millions de Français dans la rue. Macron c'est un petit joueur à côté".

Un procès à venir pour lequel il encourt une peine de prison

Détendu, François Fillon donne l'impression d'être en roue libre. Il est d'ailleurs tout aussi cash sur sa famille politique. "Il revient dans l'atmosphère comme quelqu'un qui va faire parler de lui dans les mois qui viennent avec ce procès le 22 février prochain et qui sera une sacrée épreuve pour lui", explique Bruno Jeudy, rédacteur en chef de Paris-Match. Dans cette interview, François Fillon réaffirme qu'il ne reviendra pas en politique, quelle que soit l'issue du procès pour lequel il encourt une peine de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne