DIRECT. Pour Emmanuel Macron, "Marine Le Pen a fait des selfies sur un parking, elle a profité de la misère"

Emmanuel Macron arrive devant l\'usine Whirlpool d\'Amiens (Somme), le 26 avril 2017.
Emmanuel Macron arrive devant l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme), le 26 avril 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Une petite majorité de Français (52%) estime qu'Emmanuel Macron a raté le début de la campagne d'entre-deux-tours, selon un sondage Harris interactive. Il a tenu un meeting, à Arras, mardi soir.

Après une journée agitée, Emmanuel Macron a tenu un meeting à Arras (Pas-de-Calais), mercredi 26 avril. Plus tôt dans la journée, le candidat d'En marche ! a fait une arrivée mouvementée à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme), promise à la fermeture pour être délocalisée en Pologne. Malgré la cohue des journalistes et les sifflets, il a finalement pu s'entretenir avec des salariés, en milieu d'après-midi. Un peu plus tôt, Marine Le Pen avait effectué une visite surprise de 35 minutes devant l'usine, afin de court-circuiter le fondateur d'En marche !, qui rencontrait, au même moment, l'intersyndicale à la chambre de commerce d'Amiens.

Emmanuel Macron charge Marine Le Pen"Marine Le Pen a fait des selfies sur un parking, elle a profité de la misère", a déclaré Emmanuel Macron sur BFMTV avant son meeting d'Arras. Devant ses partisans, le candidat d'En marche ! a qualifié Marine Le Pen  d'"héritière", elle qui se présente comme la candidate du peuple.

Nicolas Sarkozy votera en faveur d'Emmanuel Macron. "C'est un choix de responsabilité qui ne vaut en aucun cas un soutien à son projet", indique l'ancien président de la République, sur Facebook. "Au mois de juin prochain, à l'occasion des législatives, les Français auront à nouveau la possibilité de faire le choix d'une alternance véritable en portant leurs suffrages sur les candidats investis par la droite et le centre."

Jean-Luc Mélenchon ne dira pas ce qu'il vote. C'est ce qu'indique son mouvement, la France insoumise, mercredi 26 avril, alors qu'une consultation est organisée auprès de militants pour déterminer la stratégie du mouvement pour le second tour de la présidentielle. "Pas une voix ne doit aller au FN", avait indiqué plus tôt Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon.

23h56 : Bonsoir @Anonyme. Les députés européens ont entamé aujourd'hui la procédure de levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, soupçonné d'utilisation frauduleuse de fonds européens pour salariés des employés du Front national. Elle a été transmise à la commission des affaires juridiques du Parlement. Elle ne sera toutefois pas convoquée avant le second tour de l'élection présidentielle française du 7 mai prochain.

23h56 : Qu'en est-il de la levée de l'immunité parlementaire de Mme Le Pen ?

23h42 : Oui @Anonyme. Le Conseil constitutionnel a proclamé, tout à l'heure, les résultats officiels du premier tour de l'élection présidentielle, sans modifications notables par rapport aux chiffres diffusés lundi. En tout, 4 419 bulletins ont été déclarés invalides, sur 36 058 813. Les Sages ont notamment annulé les résultats d'un bureau où on signait avant de glisser le bulletin, comme ils l'expliquent sur leur site.

23h42 : Le Conseil Constitutionnel a-t-il validé les résultats ?

23h38 : Bonsoir @Anonyme. Marine Le Pen a prévu de tenir, demain, un grand meeting au Palais Nikaïa, à Nice (Alpes-Maritimes), à partir de 20 heures. De son côté, Emmanuel Macron sera l'invité de l'émission "Elysée 2017" sur TF1, note le Parisien. Pour les autres jours, je vous invite à lire notre article que nous actualisons régulièrement.

23h30 : Macron et le pen font quoi dans les prochains jours !?

23h30 : Quel est le programme des deux candidats demain ?

23h02 : C'est difficilement imaginable, @Anonyme. Ce matin, son porte-parole, Alexis Corbières, a expliqué que le vote FN n'était pas une option. "Il est clair que le Front national est un danger pour le monde du travail, parce qu'il ment aux salariés et à chaque fois qu'il y a eu des mobilisations pour les droits sociaux, l'extrême droite était là contre nous", a-t-il argumenté avant d’appeler les Insoumis à "ne pas apporter une voix au Front national", notent Les Echos.

23h02 : Il a bien changé JlM. Il surfe sur la vague de la contestation. Peut être qu'il n'ose pas dire qu' il votera MLP ?

22h34 : La journaliste Audrey Pulvar a été suspendue par CNews, parce qu'elle a signé une pétition contre Marine Le Pen, note le Parisien. La pétition, intitulée "Féministes, nous ne voulons pas du Front national. Nous votons Emmanuel Macron !", a été lancée par la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol. C'est le vice-président du FN, Florian Philippot, qui a remarqué la signature de la journaliste.

22h30 : Environ 500 personnes ont manifesté, tout à l'heure, à Rennes pour dire "non" à la qualification de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. Le rassemblement s'est tenu dans le calme. Parmi les slogans, on pouvait entendre tous les classiques des manifestations contre le Front national, du célèbre "nous sommes tous des enfants d'immigrés" jusqu'à la reprise de la chanson des Béruriers noirs, "la jeunesse emmerde le Front National".





(DAMIEN MEYER / AFP)

21h44 : Cet après-midi, l'usine Whirlpool d'Amiens, où les salariés se battent contre le projet de délocalisation du groupe, a pris des airs d'arènes pour les deux candidats à la présidentielle. Mais que proposent réellement Marine Le Pen et Emmanuel Macron pour cette usine ? La réponse dans notre article.




(FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

21h31 : "Sur la question du FN, on n'a pas le droit d'être ambiguë." Sur le plateau du 20 heures de France 2, tout à l'heure, Xavier Bertrand a appelé à voter Emmanuel Macron au second tour. Voici la séquence :

(FRANCE 2)

21h26 : E. Marron fait un discours fort et sans notes ! Et enfin j'ai entendu un candidat qui dit souvent "nous" contrairement à ceux qui ne connaissent que la première personne du singulier

21h26 : Moi je trouve macron agressif

21h25 : Dans les commentaires, les réactions aux meeting sont contrastées. Certains d'entre vous l'ont trouvé énergique, d'autres agressif.

21h24 : "Ne donnez pas au FN votre colère, il ne la mérite pas !"

Ce sont les derniers mots d'Emmanuel Macron, avant la fin de son meeting. La Marseillaise retentit maintenant à Arras.

21h18 : Il me semble qu'à Arras , Mr Macron a changé de braquet ! Son discours sans notes contrairement à son adversaire est plus offensif !

21h16 : Emmanuel Macron a de nouveau haussé la voix. "Honte à toutes celles et ceux qui ont décidé d'être les somnambules du XXIe siècle. Nous, nous sommes debout. Nous sommes en marche", a-t-il hurlé.

21h04 : Bonsoir @Anonyme. Si vous êtes déjà à la retraite, ou que vous devez la prendre dans les cinq ans, rien ne change pour vous. En revanche, pour la suite, Emmanuel Macron envisage une réforme globale du système de retraite. Elle resterait fondée sur la répartition, avec ce principe : "pour chaque euro cotisé, le même droit à pension pour tous", quel que soit le régime. L'objectif est d'aboutir en dix ans à un "système universel de retraites", comme nous l'expliquons dans cet article.

21h04 : Quel est la position d'Emmanuel Macron sur les retraites.j'avais me semble t'il vue sur son programme qu'il ne toucherait pas a l'accord il semblerai que cela a changé

20h53 : "Je le dis clairement, il faut voter pour Monsieur Macron."

Invité sur France 2, tout à l'heure, Xavier Bertrand, président Républicains des Hauts-de-France, a apporté à son tour son soutien pour Emmanuel Macron. "Je sais où j'habite, je sais qui je suis, mais je sais surtout qu'il ne faut pas Marine Le Pen."

20h52 : "Marine Le Pen, elle se prétend du peuple, mais elle est une héritière (...) Dites-le à celles et ceux qui n'y croit plus, elle n'est pas la réponse."

Emmanuel Macron a de nouveau haussé la voix (et a fait saturer les micros) en parlant de son adversaire au second tour.

20h37 : "Il a été un candidat tout à fait digne. Il a soulevé dans le pays, une attente, une adhésion qu'il faut regarder. Simplement depuis dimanche soir, il n'est pas à la hauteur de cette adhésion et ses électeurs valent mieux que lui."

Ce matin, Jean-Luc Mélenchon a annoncé, via son directeur de campagne, qu'il ne dirait pas pour qui il votera dimanche 7 mai.

20h34 : Emmanuel fait du gringue aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon. "Je sais que beaucoup dans cette salle ont pu voter pour lui", a-t-il lancé avant de demander directement à ses militants de ne pas siffler. Problème : presque personne ne sifflait.





20h30 : "Quelque chose s'est passé dans notre pays dimanche dernier. Une page a été tournée. Ces deux grands partis [le Parti socialiste et Les Républicains] ne peuvent plus structurer la vie politique d'aujourd'hui et de demain."

20h26 : "Notre mouvement a commencé à quelques kilomètres, dans les Hauts-de-France, à Amiens, d'où je viens."

20h27 : "Je devais être avec vous vendredi dernier mais j'ai dû annuler ma visite à la suite des odieux attentats qui ont eu lieu. Je m'en excuse."

20h21 : Emmanuel Macron embrasse ses soutiens avant de monter sur la scène de son meeting à Arras (Pas-de-Calais). Vous pouvez le suivre en direct, ici.

20h19 : En rendant visite, par surprise, aux salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens juste avant Emmanuel Macron, Marine Le Pen a réussi un coup de force. "Le Pen a bien joué, mais Macron a su riposter", a analysé pour franceinfo Christian Delporte, spécialiste de la communication politique.

20h13 : "Marine Le Pen a décidé de faire un coup de communication sur une situation de difficulté sociale."

20h14 : "Marine Le Pen a fait des selfies sur un parking, elle a profité de la misère. Elle n'a pas parlé du fond."

Avant de monter sur scène, à Arras, pour y donner premier meeting d'entre-deux tours, Emmanuel Macron répond aux questions de BFMTV. Il revient sur sa visite tumultueuse à l'usine Whirlrpool d'Amiens où il a été devancé de peu par Marine Le Pen.

19h33 : En attendant, vous pouvez revoir le face-à-face tendu qui a eu lieu, tout à l'heure, entre Emmanuel Macron et les salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens qui se battent depuis de nombreuses semaines contre la délocalisation de la production de leur entreprise en Pologne.

19h27 : Oui, cher @Marc. Vous pourrez suivre le meeting d'Emmanuel Macron (initialement prévu à 19 heures, mais qui a pris du retard) dans notre direct.

19h26 : Est-il possible de suivre le discours de Macron sur votre site ?

18h37 : Nous vous le disions tout à l'heure, Jacques Attali soutient Emmanuel Macron. Invité sur LCI cet après-midi, l'économiste a déclaré : "je ne voudrais pas que cette campagne se réduise à des anecdotes" à propos du sort des salariés de Whirlpool d'Amiens, dont l'usine sera délocalisée en Pologne. Des propos gênants pour l'équipe du candidat d'En marche ! Le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, a appelé l'économiste à se taire sur Twitter.

18h25 : Esther, le personnage inventée par le dessinateur Riad Sattouf dans sa série de BD Les Cahiers d'Esther, s'invite à la une de Paris Match. L'auteur en profite pour inviter ses lecteurs à voter en faveur d'Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen.

17h53 : Dix-huit parlementaires écologistes, députés et sénateurs, ont lancé un appel à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle pour "mettre en échec" le FN et sa candidate Marine Le Pen, porteuse d'"idées mortifères" à leurs yeux. "Le 7 mai, mobilisons-nous contre le Front national", exhortent ces élus dans un communiqué.

17h44 : Coup de théâtre à Amiens. Alors qu'Emmanuel Macron rencontrait des représentants de l'intersyndicale de l'usine Whirlpool dans la cité picarde, sa rivale pour le second tour de la présidentielle, Marine Le Pen, s'est présentée par surprise devant l'entreprise menacée de délocalisation en Pologne. Revivez cette folle journée en quatre actes.

Marine Le Pen pose avec des sympathisants, le 26 avril 2017, devant l\'usine Whirlpool d\'Amiens (Somme).

17h35 : "L'urgent, c'est d'arrêter l'extrême droite", a déclaré à l'AFP Marie-George Buffet, ancienne secrétaire nationale du PCF. "Je ferai distribuer demain, dans ma circonscription [de Seine-Saint-Denis], une déclaration pour souligner que l'urgent, c'est d'arrêter l'extrême droite", a indiqué l'ancienne ministre des Sports, proche de Jean-Luc Mélenchon.

17h29 : Bonjour @mjpt, Nicolas Dupont-Aignan doit faire connaître sa position demain lors d'une conférence de presse. François Asselineau a lui exclu dimanche soir de donner une consigne de vote. Jean Lassalle ne s'est pas exprimé sur la question.

17h29 : Bonjour, quid des consignes de vote de Dupont-Aignant, Lassale et Asselineau?

17h22 : Bonjour , vous pouvez revoir en intégralité ci-dessous le face-à-face tendu entre Emmanuel Macron et les salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens.



17h20 : Bonjour, est il possible de revoir quelque part sur site le discours de Macron devant les employes de Whirpool? Je l'ai raté...

17h25 : Bonjour @Kheplin Derosé, vous avez en partie raison. Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, soutient Emmanuel Macron depuis début mars. "Je pense qu'il peut-être un homme d'Etat", avait-il dit. Mais, on ne sait pas s'il conseille formellement le candidat d'En marche !.

Vous êtes à nouveau en ligne