VIDEO. Emplois familiaux, costumes... Toutes les fois où François Fillon a reconnu "une erreur"

Depuis le 25 janvier et les premières révélations le concernant, le candidat de la droite s’est beaucoup excusé.

"C'était une erreur", "j'ai commis la première erreur"... Dans la tourmente depuis le 25 janvier et les premières révélations du Canard enchaîné, François Fillon n'en finit plus de présenter ses excuses. "J’ai fait une erreur de jugement", a-t-il encore déclaré jeudi 23 mars sur France 2 à propos du cadeau de l'avocat Robert Bourgi.

Des excuses déjà présentées à propos des soupçons d'emplois fictifs de son épouse Penelope et de deux de leurs enfants. "C’était une erreur, je le regrette profondément et je présente mes excuses aux Français", déclare le député de Paris le 6 février lors d'une conférence de presse.

"La France est plus grande que mes erreurs"

Il fera à nouveau acte de contrition début mars, lors de son meeting du Trocadéro. "J’ai commis la première erreur autrefois, je vous l’ai dit, en demandant à mon épouse de travailler pour moi [...] Et j’ai commis la seconde en hésitant sur la manière d’en parler, de vous en parler, d’en parler aux Français", déclare-t-il à la tribune.

Pour le candidat, ces erreurs confessées ne remettent pas en cause sa candidature. "La France est plus grande que nous, la France est plus grande que mes erreurs", avait-il estimé en février.

Vous êtes à nouveau en ligne