Soupçons d'emplois fictifs : Pénélope et François Fillon seront jugés en correctionnelle

FRANCE 2

Dans l'affaire des emplois fictifs présumés, les époux Fillon et Marc Joulaud, ancien suppléant de l'ex-ministre, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel. Ils pourraient être jugés avant la fin de l'année.

Un candidat à l'élection présidentielle rattrapé par le passé. C’est le scénario qui s'est dessiné en janvier 2017 lorsque la femme de François Fillon a été soupçonnée d'avoir occupé des emplois fictifs pendant près de trente ans. Les juges d'instruction ont tranché, les époux comparaitront devant le tribunal correctionnel.

Les juges estiment que rien n'apporte la preuve du travail de Pénélope Fillon

En pleine campagne, Le Canard enchaîné révèle les 600 000 euros gagnés par Pénélope Fillon en tant qu'attachée parlementaire de son mari. Riposte immédiate du candidat : "Je vois que la séquence des boules puantes est ouverte." Mais au fil des jours, de nouveaux rebondissements viennent entacher la réputation du favori des sondages. Dans leurs conclusions, les juges d'instruction notent que "rien ne signalait sa participation [Pénélope Fillon] aux activités qui auraient dû être au coeur de son emploi de collaborateur parlementaire". La défense rétorque que 400 pages du dossier apportent la preuve du travail de l'épouse de l'ancien ministre. Désormais retiré de la vie politique, François Fillon est renvoyé en correctionnelle pour notamment "détournement de fonds publics" et "abus de biens sociaux". Le procès du couple pourrait se tenir avant la fin de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne