Soupçons d'emploi fictif : Marc Joulaud, l'ancien suppléant de François Fillon, affirme avoir appris son renvoi en correctionnelle par la presse

Marc Joulaud en février 2017. 
Marc Joulaud en février 2017.  (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Le maire de Sablé-sur-Sarthe s'est exprimé brièvement au micro de France Bleu Maine à l'annonce de son renvoi. 

"Le secret de l'instruction, une fois de plus n'est pas respecté", a déploré Marc Joulaud, rapportent nos confrères de France Bleu Maine. L'ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale affirme mardi avoir appris la nouvelle par la presse et que "ni lui, ni son avocat" n'ont été avertis. 

Les juges du pôle financier de Paris ont ordonné mardi 23 avril le renvoi des époux Fillon devant le tribunal correctionnel ainsi que l'ancien suppléant de l'ex-Premier ministre. Le maire de Sablé-sur-Sarthe devra répondre de l’accusation de "détournement de fonds publics" pour avoir lui aussi salarié Penelope Fillon comme assistante parlementaire pendant cinq ans.

De son côté, François Fillon est renvoyé pour "détournement de fonds publics", "recel de détournement de fonds publics", "abus de biens sociaux" et "manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique". 

Vous êtes à nouveau en ligne