Révélations du "Canard enchaîné" : selon l'avocat de François Fillon, le prêt non déclaré est "un oubli" et a été "remboursé"

François Fillon à Paris, le 6 mars 2017
François Fillon à Paris, le 6 mars 2017 (GABRIEL BOUYS / AFP)

"Le Canard enchaîné" indique dans son édition de mercredi que François Fillon a bénéficié en 2013 d'un prêt non déclaré de 50 000 euros. "Ce n'est pas une révélation", réagit l'un de ses avocats.

Le Canard enchaîné publie de nouvelles révélations sur François Fillon. Dans son édition datée du mercredi 8 mars, le journal dévoile que les enquêteurs s'intéressent désormais à un prêt de 50 000 euros que le candidat Les Républicains à l'élection présidentielle n'a pas fait figurer dans sa déclaration de patrimoine déposée à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Ce prêt a été obtenu en 2013 auprès du milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de La Revue des deux mondes. L'information n'est pas nouvelle, selon Antonin Lévy, l'un des avocats de François Fillon.

franceinfo : Ce prêt est plutôt généreux, sans intérêt et sans date limite de remboursement. Est-ce une nouvelle affaire embarrassante pour François Fillon ?

Antonin Lévy : Ce n'est pas une révélation, puisque François Fillon l'a déclaré spontanément aux enquêteurs en mentionnant qu'il s'agissait d'un oubli dans sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. C'est d'autant moins un sujet que ce prêt a été intégralement remboursé. Il ne s'agit donc pas d'une révélation fracassante. Si Le Canard enchaîné vient avec des informations de seconde main de ce type, cela veut dire qu'il n'a plus grand chose à se mettre sous le bec.

Ce prêt a-t-il été remboursé après les premières révélations du Canard enchaîné sur l'affaire d'emploi fictif présumé de la femme et des enfants de François Fillon ?

Je pense que ce serait préjuger du rôle du Canard enchaîné que de penser que c'est le journal qui aurait poussé au remboursement de ce prêt. François Fillon a honoré ses dettes vis-à-vis de Marc Ladreit de Lacharrière, comme tout prêt normal doit être remboursé. Les informations du Canard enchaîné sont manifestement assez inexactes et assez mouvantes. Elles ne me semblent ni d'un très grand sérieux ni d'une très grande clarté.

Vous êtes à nouveau en ligne