Manifestation pro-Fillon : "Ce n’est pas parce que le temps est mauvais qu’il faut abandonner le navire"

Plusieurs centaines de militants lyonnais ont prévu de se rendre au rassemblement à Paris dimanche 5 mars, en soutien à François Fillon, ici en meeting à Lyon, en novembre 2016.
Plusieurs centaines de militants lyonnais ont prévu de se rendre au rassemblement à Paris dimanche 5 mars, en soutien à François Fillon, ici en meeting à Lyon, en novembre 2016. (MAXPPP)

Une manifestation en faveur de François Fillon, lâché par une partie de ses soutiens, est organisée au Trocadéro dimanche à Paris. A quelques heures du départ, des militants lyonnais, favorables au maintien de sa candidature, expliquent leur choix. 

François Fillon qui maintient sa candidature à la présidentielle malgré la menace d'une mise en examen, a appelé ses sympathisants à venir le soutenir dimanche 5 mars, place du Trocadéro, à Paris. À Lyon, où des départs pour la manifestation sont organisés, des militants expliquent leur position en faveur du candidat issu de la primaire de la droite. 

Mots d'ordre sur "le soutien et le projet"

En train, en bus, en covoiturage, peu importe le moyen de locomotion, une militante qui gère les inscriptions affirme qu’il y aura des centaines de Lyonnais à Paris. "Il y a déjà eu une mobilisation assez forte pour le meeting de La Villette fin janvier à Paris, mais là, la mobilisation est encore plus forte", prévoit cette inconditionnelle de François Fillon. Oubliée la manifestation anti-juge, le sénateur François-Noël Buffet du parti Les Républicains (LR) veut faire passer le message de l'adoubement et rien d’autre. "Nous allons à Paris pour rappeler notre soutien au projet de François Fillon et à sa candidature. Ce n’est pas contre quelque chose." Le message se veut identique du côté des étudiants fillonistes qui préparent leur départ, ni "anti-juge, ni anti-médias", en souhaitant à l'arrivée, un rassemblement "pacifique".

Ce sera une manifestation simple, pacifique, sans heurts, pour afficher notre soutien à François Fillon qui est lâché. Nous, nous ne lâcherons pas et on espère la victoire au bout.Des étudiants fillonistes à Lyon

Militant depuis 45 ans, Daniel soutient François Fillon contre vents et marées et utilise la métaphore marine pour démontrer sa fidélité. "Ce n’est pas parce que le temps est mauvais qu’il faut abandonner le navire", explique-t-il, en précisant n'avoir rien à reprocher à François Fillon. "Il est important d’être à Paris pour dire que ça suffit. 'Vous ne voulez pas de candidat de la droite et du centre ?' Ce serait la première fois que ça arrive", déclare Daniel, qui mouille la chemise pour faire entendre sa position.

J’envoie des mails, je téléphone aux gens pour leur rappeler que si ça n’est pas François Fillon, ce sera Macron l’ovni.Daniel, militant lyonnais pro-Fillon

"Les autres" candidats, Daniel les balaye d'un revers de main : "Marine Le Pen, qui veut sortir de l’Euro ou l’autre qui veut donner 800 euros pour ne plus travailler." "Le seul choix qui s’impose pour la France, c'est François Fillon", conclut Daniel. 

Manifestation pro-Fillon : "Ce n’est pas parce que le temps est mauvais qu’il faut abandonner le navire" - un reportage à Lyon de Christophe Vincen
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne