François Fillon : les défections s'accumulent dans son camp

France 3

François Fillon est chaque jour un peu plus isolé. Chaque jour, les défections s'accumulent dans son camp. Le candidat estime que les militants sont toujours derrière lui.

François Fillon s'accroche au terrain alors que son équipe de campagne se réduit chaque jour un peu plus. À Paris et partout en France, des élus le lâchent. En déplacement dans le Gard, le candidat Fillon encaisse. François Fillon trace son sillon, comme il dit, mais dans l'après-midi ce jeudi 2 mars, dans le centre-ville de Nîmes (Gard), il est accueilli aux cris de "Voyou !" et "Voleur !".

Un concert de casseroles

Nouveau coup dur, des proches d'Alain Juppé le lâchent. C'est le cas de Benoist Apparu qui annonce via son communiqué ne plus le soutenir et se retirer de sa campagne. En pleine tempête, il leur répond qu'il n'a pas besoin d'eux. "Ce sont les Français qui se prononceront", assure François Fillon. Impossible pour lui de faire taire le concert de casseroles. Ce soir, ils sont une centaine à l'attendre devant la salle où il doit faire son meeting.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne