Discours de François Fillon : le candidat dénonce un complot

FRANCE 2

Quelles seront les conséquences de l'allocution de François Fillon ? La spécialiste politique Nathalie Saint-Cricq est sur le plateau de France 2.

La campagne électorale de François Fillon ressemble à un marathon. Depuis le début des déboires judiciaires et du soupçon d'emplois fictifs qui pèse sur son épouse et ses enfants, les épisodes et les annonces-chocs se succèdent. Mercredi 1er mars, le candidat des Républicains a annoncé devant ses soutiens réunis à son QG, qu'il était convoqué auprès des juges d'instruction en vue d'une mise en examen, le 15 mars prochain.

Un discours violent

Cette convocation a lieu deux jours avant la fin du dépôt des candidatures. "On est dans une campagne extrêmement étrange", estime la chef de rubrique politique de France 2, Nathalie Saint-Cricq, qui a analysé le discours du candidat. "Les mots employés par François Fillon étaient d'une violence incroyable : il a parlé d'un 'assassinat politique', d'un État de droit 'violé' et a pris le peuple à témoin", décrypte la spécialiste sur le plateau de France 2. Selon elle, le candidat dénonce le pouvoir des juges et par conséquent, le parti au gouvernement. À voir si cette stratégie du complot va fonctionner auprès de son électorat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne