Bureau politique Les Républicains lundi : "Pas la Nuit des longs couteaux" mais la soirée "des petits canifs"

François Fillon, durant son meeting à Aubervilliers, le 4 mars 2017.
François Fillon, durant son meeting à Aubervilliers, le 4 mars 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

Selon le politologue Jean Petaux, interrogé dimanche sur franceinfo, François Fillon risque d'être mis à mal par les membres de son parti lundi lors de la réunion du comité politique LR prévue lundi (18 heures).

Le parti Les Républicains a avancé à lundi, 18 heures, la réunion de son comité politique. Une réunion qui pourrait mettre François Fillon en grande difficulté, selon Jean Petaux, politologue à Sciences Po - Bordeaux, dimanche 5 mars.

"Permettez-moi l'image, qui n'est pas forcément très heureuse", a-t-il précisé. "Ce ne sera pas la Nuit des longs couteaux" [du nom de la série d'assassinats orchestrés par Hitler dans le parti nazi dans la nuit du 30 juin 1934] mais la soirée "des petits canifs. Ça risque de tanguer très furieusement pour François Fillon. Et je ne suis pas sûr que l'épisode qui consiste à faire monter Penelope Fillon dans le JDD soit très heureux en matière de riposte politique."

Montrer qu'il est encore soutenu

Selon Jean Petaux, la manifestation organisée ce dimanche après-midi au Trocadéro (15 heures) ne devrait pas changer grand-chose même si François Fillon "peut espérer montrer, ce soir (NDLR : dimanche) dans les journaux télévisés et sur les chaînes d'information continue, des images qui démentiraient la fuite des cadres et de ses soutiens. Autrement dit : il peut montrer que 'la base', un terme aussi flou que 'le peuple', le soutient contre vents et marées. Si le parti Les Républicains, qui est un parti structuré et organisé, lâche Fillon, ce dernier ne peut pas continuer." 

Bureau politique Les Républicains : "Pas la Nuit des longs couteaux" mais la soirée "des petits canifs", selon Jean Petaux, politologue
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne