Affaire Penelope : François Fillon critique le parquet national financier

France 3

Lors de sa conférence de presse donnée hier, lundi 6 février, François Fillon a critiqué le parquet national financier chargé d'enquêter sur les soupçons d'emploi fictif qui pèsent sur son épouse Penelope Fillon. Il a dénoncé la rapidité de l'enquête et le secret de ces informations. Le parquet national lui a répondu.

Pour se défendre, François Fillon a choisi l'attaque. Lors de son discours prononcé hier, lundi 6 février devant plus de 200 journalistes, il a mis en cause le parquet national financier. Il y a huit jours, le candidat rentrait chez lui après cinq heures d'audition. Il se félicitait alors d'avoir pu apporter des "éléments utiles à la justice". Une semaine plus tard, il a mis en cause la façon dont est menée l'enquête. "Le parquet financier s'est saisi en 24 heures, les premiers témoins ont été entendus en 48 heures. Mes avocats viennent de signaler au parquet financier qu'il n'était sans doute pas compétent", a dénoncé François Fillon lundi 6 février.

"Le secret professionnel a été violé"

Le parquet national financier a été créé dans la foulée de l'affaire Cahuzac, pour traiter les dossiers qui mêlent argent et politique. À sa tête, la procureure Éliane Houlette a affirmé dans un communiqué sa compétence pour travailler sur les éventuels détournements de fonds publics. Cependant, selon l'avocat de François Fillon, un député ne peut pas être poursuivi pour détournement de fonds publics, car il n'est pas comptable d'un budget. Enfin, dernier angle d'attaque : pour les proches de François Fillon, "le secret professionnel a été violé", a affirmé Bruno Retailleau, coordinateur de la campagne du candidat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne