Affaire Fillon : trois choses à savoir sur le juge Serge Tournaire, nommé pour mener l'enquête

Les couloirs du palais de justice de Paris, photographiés le 27 février 2017.
Les couloirs du palais de justice de Paris, photographiés le 27 février 2017. (ALAIN LE BOT / AFP)

Connu pour ses enquêtes sur Nicolas Sarkozy, le juge Tournaire a hérité du dossier Fillon, avec deux consœurs, Stéphanie Marteau et Aude Buresi.

François Fillon a dû goûter l'ironie de la situation. Pour poursuivre l'enquête sur les soupçons d'emploi fictif visant Penelope Fillon, le président du tribunal de grande instance de Paris, Jean-Michel Hayat, a nommé un trio de juges mené par Serge Tournaire, une figure bien connue de la droite et de l'ancien rival du candidat à la présidentielle, Nicolas Sarkozy. Une information révélée lundi 27 février par Mediapart, et confirmée à franceinfo par une source judiciaire. Franceinfo brosse le portrait de ce magistrat craint et respecté.

Le juge des affaires Sarkozy

Au pôle financier de Paris depuis 2009, après des passages par Ajaccio et par la juridiction spécialisée de Marseille, Serge Tournaire a participé à l'instruction des plus grandes affaires politico-financières de ces dernières années : l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie, les achats de voix de Serge Dassault et les dossiers de Nicolas Sarkozy. C'est lui qui a renvoyé l'ancien président en correctionnelle dans l'affaire Bygmalion et qui enquête sur d'autres dossiers où figure ce dernier : les soupçons de financement libyen de la campagne 2007, les sondages de l'Elysée et les écoutes téléphoniques de Paul Bismuth.

Un homme très discret

Serge Tournaire ne parle pas aux journalistes. Jamais. Il y a quelques années, les demandes de L'Express ou du Monde, qui souhaitaient lui tirer le portrait, avaient été accueillies par un refus poli. Il n'existe presque pas de photo de lui. La publication, en mai 2014, d'un cliché volé dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles avait déclenché son courroux. "Il était furieux", rapportent magistrats et policiers à L'Express. L'hebdomadaire a tout de même réussi à mettre la main sur son temps aux 16 kilomètres de Paris-Versailles : 1h17 en 2014.

Un juge qui "fait peur aux avocats"

Professionnellement, Serge Tournaire a une réputation de magistrat compétent et intransigeant, craint de la défense. Son style, "c'est 'je ne transige pas, je suis opposé aux arrangements, j'ai recours à la garde à vue, voire à la détention provisoire si je l'estime nécessaire'", explique un de ses collègues dans les colonnes de L'Express"Il fait peur aux avocats parce qu'il ne leur offre pas de prise", abonde un de ses confrères au Monde.

De fait, les avocats ne l'apprécient guère. "Un type techniquement très compétent, avec une épouvantable mentalité d'inquisiteur", regrette Luc Febbraro, avocat à Aix-en-Provence interrogé par Le Monde. "Pour lui, nous sommes des voyous, autant que nos clients", déplore Maurice Lantourne, l'avocat de Bernard Tapie, à L'Express. Maître Lantourne est d'ailleurs mis en examen dans l'affaire de l'arbitrage.