Affaire Fillon : "Le mensonge face aux Français ne s’est pas effacé d’un claquement de doigt"

François Fillon, le 6 mars 2017.
François Fillon, le 6 mars 2017. (ERIC PIERMONT / AFP)

Malgré le soutien du comité politique du parti Les Républicains au candidat de la droite et du centre, Valérie Debord, porte-parole du parti garde ses distances. "La réalité, celle du mensonge de François Fillon face aux Français, elle ne s’est pas effacée", a-t-elle déclaré mardi à franceinfo.

François Fillon a reçu le soutien du comité politique du parti Les Républicains lundi 6 mars, dans la soirée. Mais pour Valérie Debord, porte-parole Les Républicains, vice-présidente de la région Grand-Est, qui a retiré ce week-end son soutien au candidat de la droite et du centre, rien n’est joué. "La réalité, celle du mensonge de François Fillon face aux Français, elle ne s’est pas effacée d’un claquement de doigts", explique-t-elle mardi matin sur franceinfo.

Valérie Debord reconnaît un intérêt du comité de politique à se réunir pour débattre entre membres de Les Républicains. "Dans notre famille politique, on n’échange que par micros interposés", souligne-t-elle. Mais selon la porte-parole, la crise n’est pas pour autant terminée. "Il y aura une mise en examen le 15 mars, […] on ne peut pas faire comme si ça n'existait pas." 

La vice-présidente de la région Grand-Est ne le cache pas : elle attend beaucoup du petit-déjeuner des sarkozystes prévue mardi à 8h30 autour de Brice Hortefeux. "Si c’est François Fillon notre candidat, évidemment qu’on sera avec François Fillon. Mais aujourd’hui, il faut voir comment on se positionne et j’attends encore le rendez-vous avec Nicolas Sarkozy".

"J’attends encore le rendez-vous avec Nicolas Sarkozy" - Valérie Debord, porte-parole Les Républicains
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne