Affaire Fillon : "La justice doit être la même pour tous", insiste la procureure du parquet national financier

Eliane Houlette, la procureure du parquet national financier, en janvier 2016.
Eliane Houlette, la procureure du parquet national financier, en janvier 2016. (LUKAS BARTH / AFP)

Eliane Houlette se défend d'avoir mené "une croisade" et rappelle que "la justice doit être la même pour tous", dans un entretien accordé à "La Voix du Nord".

C'est la première fois qu'elle répond aux critiques, depuis le début du Penelope Gate. Le procureur du parquet national financier, Eliane Houlette, explique que son rôle "n'est pas de fermer les yeux parce que les gens sont puissants", dans un entretien à La Voix du Nord, vendredi 28 avril.

L'idée est que la justice doit être la même pour tous. Qu'elle doit s'appliquer de la même façon dans tous les cas. Nous n'avons pas pratiqué différemment dans cette affaire Fillon qu'à l'habitude.Eliane Houlette, procureure national financierdans "La Voix du Nord"

"Nous nous sommes saisis de ce dossier après les révélations du Canard enchaîné, et nous l'avons fait bien d'autres fois", poursuit-elle, alors que ses services ont été la cible de vives critiques de la part du camp du candidat des Républicains, François Fillon. "Mon rôle n'est pas de fermer les yeux parce que les gens sont puissants. Ce n'est pas ma conception de la justice. Je n'ai même pas imaginé jouer un rôle dans la campagne... Je n'ai pas de sens politique."

>> Affaire Penelope : François Fillon critique le parquet national financier

Mis en examen dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse, François Fillon a mis en cause l'indépendance de la justice, à plusieurs reprises. Il a notamment dénoncé "un coup d'Etat institutionnel" contre sa candidature, venu "de la gauche", selon lui, et piloté depuis l'Elysée par un "cabinet noir"

"Je n'ai pas le sentiment d'être partie en croisade"

Certains politiques ont évoqué une trêve judiciaire pendant les élections. Mais Eliane Houlette rejette énergiquement cette option.

Une trêve ? Mais c'est quoi une trêve judiciaire ? Pour les délits routiers, il y a des trêves ? Croyez-vous que la justice doive fermer les yeux dans ces domaines parce qu'on est en campagne électorale ?Eliane Houlette, procureure du parquet national financierDans "La Voix du Nord"

La magistrate réfute également l'image d'une femme "en mission" véhiculée par certains de ses détracteurs : "Je n'ai pas le sentiment d'être partie en croisade. Mais je suis attentive à notre indépendance. Le garde des Sceaux peut nous obliger à poursuivre, mais cela n'est jamais arrivé". En revanche, "personne ne peut nous obliger à classer" une affaire, précise-t-elle. "Le but est d'inspirer confiance. Le citoyen doit se sentir protégé par la justice."

Vous êtes à nouveau en ligne