Communication : Emmanuel Macron change de stratégie

France 2

En marge de sa tournée en Europe de l'Est, Emmanuel Macron a fait savoir qu'il comptait changer sa stratégie de communication. À la rentrée, la parole présidentielle se fera moins rare.

François Bayrou et Alain Juppé ont été jusqu'à présent plutôt bienveillants avec Emmanuel Macron. Mais aujourd'hui, le ton change. François Bayrou estime que "l'opinion ne voit pas clairement la direction, le but, que l'on se fixe". Alain Juppé, lui, l'éreinte : "Dire qu'on veut faire de la politique autrement, ça me fait rigoler", a-t-il déclaré.  

Intervention au moins deux fois par mois dans les médias

Les flottements gouvernementaux, les mesures incomprises, les accusations d'amateurisme ont de fait écorné ce début de quinquennat. Emmanuel Macron voit sa cote de popularité s'effriter. De 45% d'opinions favorables en juillet, il passe à 40% en août. Pour Brice Teinturier, directeur général délégué d'IPSOS, "ça le met à un niveau faible, aussi faible que l'était François Hollande après trois mois s'exercice, voire un peu plus bas encore". C'est l'explication de son changement d'attitude : jusqu'à maintenant, il se voulait jupitérien, théorisant une parole rare. À Salzbourg (Autriche) avant-hier, c'est le contraire. Devant trois chefs européens, il parle de politique intérieure pendant plus de huit minutes. Hier, jeudi 24 août à Bucarest (Roumanie), même attitude : il promet désormais d'intervenir au moins deux fois par mois dans les médias.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne