Commissariat au Plan : de l’après-guerre à aujourd’hui

Il avait été abandonné par Jacques Chirac en 2006 et renaît de ses cendres avec Francois Bayrou aux manettes. Point sur le Plan.

Emmanuel Macron a annoncé la création d’un Commissariat au Plan, qui sera dirigé par Francois Bayrou. Cette institution n’est pas nouvelle, puisque Charles de Gaulle l’avait instaurée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale en 1946 pour moderniser l’économie de la France. Son rôle : planifier les priorités économiques du pays, avec notamment des quotas de production.

Bonne ou mauvaise idée ?


Dans un contexte de libéralisation de l’économie, Jacques Chirac a renommé le Plan en 2006, qui devient un simple organe de conseil. Emmanuel Macron le réhabilite aujourd’hui. Chez les économistes, les avis sont partagés. "On voit qu’on a une forme de démondialisation qui s’opère avec des formes de relocalisations industrielles", explique l’économiste Mathieu Plane. Pour Jean-Marc Daniel, professeur d’économie à l’ESCP, c’est une idée "saugrenue" qui ne correspond "plus aux besoins" ni a l’état "de ce qu’est devenue l’économie française et européenne". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne