Assistants d'eurodéputés du MoDem : l'ex-salarié à l'origine du signalement à la justice entendu comme témoin

Le logo du MoDem, le 4 décembre 2004.
Le logo du MoDem, le 4 décembre 2004. (DENIS CHARLET / AFP)

L'ex-salarié du MoDem qui dit avoir bénéficié d’un emploi fictif d’assistant parlementaire, alors qu’il travaillait au siège du parti, est entendu comme témoin jeudi. 

L'ancien salarié du MoDem, à l'origine du signalement adressé à la justice dans l'affaire des emplois présumés fictifs d'assistants d'eurodéputés, est entendu comme témoin jeudi 22 juin, a appris franceinfo de source proche du dossier. Cet ancien salarié, qui souhaite conserver l'anonymat, affirme avoir bénéficié d’un emploi fictif d’assistant parlementaire alors qu’il travaillait au siège du parti. Il avait expliqué avoir été embauché par le parti de François Bayrou avant d’être partiellement détaché auprès du député européen Jean-Luc Bennahmias. L'ex-eurodéputé a assuré, quant à lui, que son collaborateur avait un "emploi réel".

Le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire pour abus de confiance et recel dans cette affaire d'emplois présumés fictifs au sein du Mouvement démocrate. Selon des révélations de franceinfoune dizaine de salariés du MoDem ont été payés, au moins partiellement, par des eurodéputés, sans pour autant travailler effectivement pour les activités parlementaires de ces élus