François Bayrou exprime sa réserve sur la TVA "sociale" lors de ses voeux

François Bayrou
François Bayrou (AFP)

François Bayrou a exprimé ses réserves sur la création d'une TVA "sociale" lors de ses voeux à la presse, présentés mardi à Paris. Il a reconnu des divisions sur ce sujet au sein de son parti, le Modem.

François Bayrou a exprimé ses réserves sur la création d'une TVA "sociale" lors de ses voeux à la presse, présentés mardi à Paris. Il a reconnu des divisions sur ce sujet au sein de son parti, le Modem.

François Bayrou a exprimé ses "réserves" sur la création d'une TVA sociale annoncée par le gouvernement tout en reconnaissant continuer à réfléchir à la question, lors de la présentation de ses voeux à la presse mardi à Paris.

"Ce n'est pas dans la course à l'effondrement du coût du travail", que la France retrouvera sa compétitivité, a-t-il ajouté, tout en reconnaissant des divergences au sein de son mouvement sur cette question.

Le président du Modem et candidat à la présidentielle a réitéré ses appels à l'équilibre des finances publiques et à la nécessité d'acheter français dans son discours d'une trentaine de minutes au cours duquel il a notamment fustigé le "blabla" des politiques.

M.Bayrou a défendu l'idée, pour revenir à l'équilibre des finances publiques d'une baisse des dépenses de l'Etat de 50 milliards et d'une hausse de ses recettes de 50 milliards d'euros.

L'ancien ministre de l'éducation de Balladur et de Chirac a estimé qu'il fallait investir dans la "politique éducative".

François Bayrou, candidat à l'Elysée pour la troisième fois, a aussi prôné le "principe d'un nouvel élan européen" avant d'affirmer que "la première mission" du prochain président "sera de redonner le moral aux Français".

Vous êtes à nouveau en ligne