VIDEO. Faut-il taxer l'exploitation des données personnelles sur internet ?

Fabien Chadeau et Olivier Gardette - France 2

Certains n'hésitent pas à parler de "pétrole du XXIe" siècle, tant l'exploitation de cette richesse est inépuisable et encore inexplorée. La manne financière que représente l'exploitation des données personnelles des internautes, le gouvernement envisagerait de la taxer sur le principe du "pollueur-payeur" : plus une entreprise exploite ces données, plus lourde serait la taxe.

Comment trouver de nouvelles recettes pour les finances de l'Etat ? C'est le casse-tête du moment à Bercy. Une nouvelle piste serait à l'étude : celle du business des données personnelles, ces informations que nous laissons sur internet. C'est un marché de plusieurs centaines de milliards d'euros.

Nom, prénom, date d'anniversaire, adresse mail : nos données personnelles, internet ne les oublie pas. Elles sont stockées dans des serveurs car ces informations valent de l'or. Les géants du net, grâce à elles, s'enrichissent. Ils se servent de ces données pour envoyer des publicités ciblées en fonction de nos interactions et notre façon de naviguer sur internet.

Certains n'hésitent pas à parler de "pétrole du XXIe" siècle, tant l'exploitation de cette richesse est inépuisable et encore inexplorée. Cette manne, le gouvernement envisagerait de la taxer sur le principe du "pollueur-payeur" : plus une entreprise exploite ces données, plus lourde serait la taxe.

Vous êtes à nouveau en ligne